DICTIONNAIRE DES VERBES QUI MANQUENT
Blog participatif de l'académie éponyme
Categories: O | Add a Comment

Action d’écouter une personne qui parle pour ne rien dire, qui endort son auditoire. — Pendant les plaidoiries de l’avocat, tout le monde, y compris les juges, oreillaient .


Categories: I | Add a Comment

Tenir un propos compréhensible. — « Pourriez-vous faire l’effort d’intelligir, monsieur le président ? », osa l’intervieweur de la télévision nationale, dont on retrouva les restes trois semaines plus tard sur les berges d’une rivière à crocodiles.


Categories: F | Add a Comment

Produire plus de bruit que de musique. – Arlette flonflonnait à l’accordéon dans les maisons de retraite de la Lozère. Heureusement, les résidents étaient surtout des déficients auditifs.


Categories: 0-préférés, E | Add a Comment

Pénétrer avec dégâts. — « Pourquoi pleurez-vous, Ruth ? Je n’ai pas effracté, la voie était libre et accueillante et j’ai même cru que vous y preniez plaisir. Je ne toucherai plus jamais à votre gazon anglais, je jardinerai ailleurs. »


Se transformer en un personnage ridicule, voire dégénéré. – Vous, mon bel Apollon, je ne vous reconnais plus. Vous avatarez en un minet gominé, à la tunique étriquée, et aux cothurnes dorés à talon compensé !


Mettre laborieusement d l’argent de côté. – Fred tirelirait depuis dix ans, centime après centime, pour s’acheter un cochon aussi rose et dodu que celui dans lequel il amassait son pécule.


Éprouver des sensations. Tant que j’étais dans le coma, je ne sensationnais plus. On sut que j’étais sauvé quand la jolie infirmière à la blouse mal boutonnée se pencha sur moi un matin.


Ressentir de nombreux états affectifs. Lola, tu passes avec moi de l’amour à la haine, de l’admiration au mépris, tu sentimentes n’importe comment mais au moins tu n’es pas indifférente. Veux-tu m’épouser, on ne s’ennuiera pas ensemble.


Déf: donner sa langue au chat Ex: « Non, non, décidément, Angèle ne devinait pas qui était debout devant elle, déguisé en abyssin. Elle se résolut à félinolanguir. »


Déf: se faire prendre la main dans le sac Ex: « Rancunière, Rebecca eut à peine le temps de s’essuyer les pieds sur le caniche que Thimothée débarqua et hurla. Elle jura mais un peu tard, qu’elle ne flagranmaroquinerait plus ».


Ne pas ou ne plus s’adonner aux simulacres de la reproduction. – Ginette avait décidé de nadasexer. Sa relation adultère, qu’abritait l’automobile de Jules, ne la satisfaisait plus depuis qu’il avait, en écolo convaincu, troqué sa Mercédes pour une minuscule voiturette électrique :  eElle dépensait une fortune en frais d’ostéopathie.


Ne pas se faire remarquer. – Quand tu fais une grosse bêtise, Jojo, l’essentiel ensuite c’est de normaler, personne ne saura que c’est toi. Avec maman, ça marche toujours, conseilla Fred à son cadet.


Partir d’une supposition pour raisonner. – Hypothésons que votre femme est jolie, vous pourriez venir dîner samedi à la maison. Montrez un peu sa photo… Zut, j’oubliais, samedi on part chez ma grand-mère. On se téléphone sans faute hein !


Ne jamais remettre en cause sa relation à quelqu’un ou quelque chose. – Betty fidélait avec le coiffeur de son enfance, les fournisseurs de toujours, son chien sénile, Bobby, la marque Panhard pour ses voitures mais elle trompait sans hésitation son vieux mari.


Transformer en glaçons fruités. – La vague de froid subite et anachronique sorbetait les fruits très mûrs de cette fin d’août. Les insectes patinaient sur les pêches melba et les poires belle-hélène avant de mourir gelés à leur tour. Cela n’annonçait rien de bon pour la planète.


S’emmêler les aiguilles à tricoter. – Juju s’emberlitricotait depuis deux heures : pelotes emmêlées, deux mailles perdues en cours d’exécution, un trou au milieu de l’ouvrage. Elle décida d’aller s’acheter un joli boléro tout fait chez Pelote Magique.


Faire  travailler des sportifs sans obtenir de résultats positifs ; antonyme : « Entraîner » – Certains entraînent une équipe et la mènent vers la victoire, d’autres la rétrotraînent et l’envoient au massaccre.


Avoir de mauvais résultats pour plaisir de ne pas obéir. – Nicolas ânait avec virtuosité ; il avait commencé en classe et poursuivait sur cette voie dans sa vie d’adulte. Il promettait toujours mais n’exécutait jamais rien, pourtant certains croyaient toujours en lui. Une sacrée personnalité pour un petit homme !


Rédiger des règles de bon fonctionnement. – « Avant de vous demander en mariage, je vous demanderais de lire et de signer cette feuille sur laquelle je viens de charter afin que notre couple perdure… » Pour l’épouser, il dut manger sa liste devant l’autel.


Revenir sans rien rapporter. – Edith se désespére, son grand dadais d’Arno a beau sortir en boîte tous les week-ends, il bredouillit ; pas une fille ! pas un copain ! Il n’a jamais ramené qu’une chèvre gagnée dans une kermesse.


Ressentir des troubles qui provoquent un évanouissement. – Quand elle vit son Roméo dans les bras de son frère, Juliette vapa ; cet imbécile fichait en l’air ce qui aurait pu être une belle histoire d’amour.


Utiliser de l’or pour embellir. – La mode alors était d’orifier : les vêtements, la vaisselle, les sapins de Noël, même les chocolats ou les macarons. Il fallait que le luxe se niche partout d’une façon ostentatoire : c’était le début de la décadence.


Payer discrètement un supplément. – Georges découvrit avec horreur qu’il fallait potdeviner un certain Pierre, à l’entrée, pour pouvoir s’asseoir à la droite du chef sans passer par la case purgatoire.


S’amuser  sans retenue à la fête foraine ; par extension : mener une vie de bâton de chaise. – Toute la bande des douze foiriait dans les autotamponneuses quand JC se figea sur le volant : il venait d’apercevoir une superbe créature et éprouvait sa première émotion sexuelle, ce ut le début .


Avoir une faim insatiable mais malsaine. – Crésus, ce vieux radin, fringalait de louis d’or. Il vivait chichement pour en acheter toujours plus. Il mourut squelettique, si bien qu’il put encore économiser sur le prix du cercueil qu’il avait choisi lui-même.


Organiser des soirées pour élire le plus beau spécimen humain d’une région ; se dit « Misterer » pour un mâle. – La Lozère cherchait désespérément à réunir plus d’une dizaine de candidates pour misser à Mende afin de faire oublier à la population que, l’hiver, on s’ennuyait ferme.


Se débarrasser des bandits, brigands, voyous et divers malfrats. – Le ministre s’excitait à l’idée de nettoyer la capitale de toutes les crapules. Vite, il débandit le centre ville et annonça qu’il symboliserait ce projet par l’érection d’une tour de la délation civique.


Passer beaucoup de temps à travailler sur un dossier qui ne servira pas. – Marc ministérait depuis 15 mois sur une étude de prix. Il comparait le coût de pièges à souris et les frais que représenteraient l’entretien d’un chat. Pendant ce temps, chaque nuit,les rongeurs étaient les seuls à dévorer les dossiers archivés.


Lutter contre l’oxydation lente que produit l’absence d’entretien régulier. – Il n’avait pas su antirouiller dans son couple. Pas de mots doux, de gestes tendres, d’attentions au-delà des trois premières années. Le lien se corroda lentement puis, un jour, se brisa.


Provoquer des effets successifs et exponentiels. – Quand ils se virent, ils se précipitèrent l’un vers, l’autre, bouldeneigeant dans le supermarché. Il y eut écroulement d’une pile de boites de pois qui roulèrent jusqu’au rayon vaisselle causant au passage la chute de plusieurs consommateurs se rattrapant à tout ce qui se présentait et qui mêlèrent [...]


Être malicieusement libertin. – Coquiner n’est pas fauter, c’est juste y penser fortement et parler plutôt qu’agir, disait doctement Carlo, eunuque chez le Sultan de Constantinople.


Se comporter en rustre. – Quelle déception, hélassa Armand-Joël. Elle est jolie mais elle mange les asperges avec les doigts, les suce bruyamment, parle la bouche pleine, j’ai eu peur qu’elle plouque de même dans l’intimité.


Exprimer une déception. – Le prêtre émoustillé lu :  »J’ai comi le péché de chair, signé soeur Marie-Mariette ». Il rencontra vite la jeune nonne qui lui avoua s’être introduite dans la chaire, réservée exclusivement au curé. Il hélassa :  » Toujours aussi nulle en orthographe ! ça c’est impardonnable ! « 


Tirer plusieurs bénéfices d’une seule action. – Demain, emmène ta femme aux champignons. Je connais un endroit très escarpé où ils foisonnent. Avec un peu de chance, tu vas coupdoubler : elle glisse, se blesse et tu es tranquille pour un bout de temps. Ensuite, tu offres les champignons à ta belle-mère …et tu n’en [...]


Accomplir quelque chose d’exceptionnel. – Jimmy, n’oublie pas, c’est aujourd’hui que tu grandsoires : on t’en a trouvé une gentille, pas sotte, et très altruiste. Tu as bien retenu la leçon cette fois, tu te tais, tu l’embrasses et tu te tais toujours si tu veux passer à l’étape suivante.


Aller à la catastrophe.- Antoine, un double whisky, la demi-bouteille de Muscadet avec les huîtres, le plein de Brouilly avec la viande, deux verres de Nuit-Saint-Georges avec les fromages, trois coupes de champagne et un café calva pour digérer, vous droitmurez en prenant votre mobylette pour rentrer à Morzine.


Transformer le quotidien en merveilleux. – Depuis notre rencontre, nous alchimions si bien que ma vie ne sera plus jamais morose. L’amour, voilà le secret de la pierre philosophale !


Se faire un(e) ami(e). – Ne t’inquiète pas Marceline, avec Hildegarde, j’amicale, rien de plus. D’ailleurs, tu as vu comme elle a l’air sérieux avec ses moustaches naissantes.


Se consacrer à ses amis. – Aujourd’hui, j’amis : café du midi avec la bande d’anciens du lycée, goûter entre filles au salon de thé, apéro chez Jean et Vincent. Mais demain, j’amante.


Passer du temps avec sa famille. – Pour Noël, je famille, c’est la coutume ; mais pour le nouvel an, jamais, j’amis.


Se détruire les tympans en écoutant un baladeur à fond. – Mike M-pétait dans le métro secouant la tête comme un parkinsonien en crise, psalmodiant des paroles poétiques : « nique la société qui nous a baisés », défiant du regard ceux qu’incommodait la pollution sonore qu’il produisait.


Être remarquable par sa différence. – Votre amour pour d’Arcimboldo vous pousse à pittoresquer, mon ami : poireau en cravate, feuille de chou en béret,piments d’Espelette comme boutons de manchettes, vous vous affichez comme une grosse légume dans la profession des barbouilleurs, mais il y a des limites !


Avoir la nostalgie de son enfance. -  Bob l’éponge, ça ne vaut pas Mickey. Quand  j’étais petit, maman m’achetait des roudoudous, un délice ! rien à voir avec vos trucs gélifiés. Le dimanche, on se promenait en famille, à pied, on ne polluait pas.  Chaque semaine Aldebert enfançait, via Internet n, seul moyen de communiquer avec sa [...]


Categories: 0-préférés, P | Add a Comment

Inonder le trottoir de larmes. — Elles péripathétissaient en faisant couler leur rimmel et en tordant leurs jolies mains. Les clients, vidés de leurs larmes, de leur argent et du reste, repartaient avec l’illusion d’une bonne action.


Categories: 0-non-retenus, T | Add a Comment

Rester à deux pour diverses activités. – Ce soir, j’ai envie de têtatêter avec vous, tranquillement … et ne me faites pas le coup de la migraine, je ne compte pas abuser de votre capacité à réfléchir.


Categories: 0-non-retenus, P | Add a Comment

Apporter un surplus de poussière. – Tom, arrêtez de vous gratter, je vous prie, vous poussiérez ma moquette noire. – Excusez-moi, ma Mie, mais je ne poussière pas, je pellicule et je psoriasise sans intention de nuire.


Categories: F | Add a Comment

Être très performant ; syn. : Balaiser. — Max, il fortiche ! Sélectionné à Tournez manège, à Koh Lanta, à monsieur Corrèze ! Il vient même d’avoir son brevet des collèges !


Ne pas servir. – Ma belle Cécile, votre cerveau virgine, c’est fort bien car vous êtes très jolie, très décorative mais aussi très inutile…et ainsi, vous n’en souffrez pas.


Faire tomber bruyamment. – Steve, passablement éméché, croyait poursuivre un éléphant rose dans un magasin de porcelaine. Alors qu’il allait en saisir la trompe, il bouscula une pile d’assiettes qui patratrassa, faisant fuir le mirage.


S’ennuyer à l’étranger, voire y être malade. – Ils ont touristé en Amérique du Sud, passant essentiellement leur temps à chercher les toilettes .


Collectionner les objets anciens de la Poste. – Ah ! le bon vieux temps des demoiselles du téléphone, je fantasmais sur elles en entendant leur voix ! Et le télégramme!l’art de la concision racle-denier. Monsieur Laffont pététait en regardant son album de timbres.


Se plaire à humilier les vieux. – Le blanc-bec médical, aigri de travailler en gérontologie, se vengeait en papihonnissant ; il donnait du « vieux débris » ou de « l’immonde résidu » aux résidents qui lui toussaient exprès au visage en postillonnant abondamment.


Prendre soin de ses ongles. – Vernis, lime, ciseaux, dissolvant, je vais pouvoir ongler et être belle quand il me demandera ma main.


Remplacer ses lunettes par des lentilles. – En 68, j’ai jeté mon soutien-gorge à la poubelle, je me libérais sexuellement ; aujourd’hui, je vire mes lunettes et je lentille. Je me libère oculairement.


Avoir des difficultés à utiliser les appareils modernes. – Mamie, il va falloir prendre une décision. Tu binioutes avec ton ordinateur, c’est normal, mais avec la télé, la machine à laver et même l’allume-gaz ! faut songer à la maison de retraite, tu sais.


Commettre une grosse erreur. – Mon tendre ami, je crains de n’avoir encore bavuré : j’ai conseillé à votre charmante épouse de vous décider à vous faire opérer de cette varice que vous avez sur le testicule droit.


S’installer au mieux pour se sentir bien. – Ma petite Prune, confortablons et aimons-nous sans craindre le lumbago.


Être gentil et attentif avec son prochain. – Vous allez être de mauvaise humeur encore aujourd’hui, M. Oursain : on vient de créer une journée nationale pour aimabler ; dur dur, hein !


Prendre sous sa protection. – Louis, pourquoi mentorisez-vous Jeannot ? Il n’a aucun talent. Ah ! c’est le fils de votre secrétaire … et vous aimez beaucoup sa mère. Autant pour moi.


Trouver une fortune. – Le petit Benoît adorait jardiner. Un jour, en creusant, il pactola et put acheter un motoculteur dernier cri ; il poursuivit ses activités foreuses et découvrit du pétrole… ce qui pollua son potager.


Se comporter de façon vulgaire. – Sacrebleu, Marie Marguerite, ton fessier de jument poulinière m’émoustille en diable, grossiéra Paul-Hubert, oubliant de vouvoyer son épouse qui le prit très mal.


Categories: 0-non-retenus | 2 Comments

Manquer de vigueur, de tenue. – Vous flasquez dans votre comportement et dans votre corps Adèle : aqueuse du cerveau et molle de la panse, le chaînon manquant entre la limace et la méduse.


Accroître une séparation. – Nous fossons irrémédiablement, nos relations se dégradent encore. Comme dit ma mère : lit à part, bientôt le départ !


Se jouer de la morale. – Oui j’ai séduit votre soeur, puis votre femme, plus tard, votre mère et enfin votre fille, mais vous, personnellement, je vous ai toujours respecté ! De quoi vous plaignez-vous ?,  cyniqua Maître Juan.


Ne pas se faire remarquer. – Pour être tueur en série, il faut savoir quelconquer longtemps ; c’est le meilleur chemin vers la célébrité.


Choisir la voie la plus courte. – Luc directe sur tous les plans. Il coupe court à toutes les questions embarrassantes. Il tire au but et marque à chaque fois : il a dix enfants. Il aime les distances évaluées à vol d’oiseau. Bref, il droitaubute sans hésitation.


Émettre un jugement négatif arbitraire. – Vous nullez pour tout, mon pauvre. Le film était nul, le restaurant aussi, votre compagne également ainsi que les collègues qui vous accompagnaient. Personne ne trouve grâce à vos yeux mais tous vous le rendent bien.


Faire un travail digne d’un professionnel. – Bravo Jacob, ta statuette du sanglier amoureux de la laie est admirable, ça a de la hure ! Tu as bien pro-créé, ton épouse sera fière de toi.


Porter des vêtements neufs qui ont l’air d’être abîmés. – Beverley, tu haillonnes grave avec ton perfecto frippé, ton pantalon déchiré et ton tee-shirt à trous. Ça a dû te coûter un max, ces fringues méga mortelles !


Être agréable avec tout le monde. – C’est bien, mon fils, tu gentilles spontanément mais à l’excès. Judas, tu me le prend en main, le petit, il tend l’autre joue quand on le frappe à l’école et il rentre couvert de bleus, ce crétin !


Accomplir une action jusqu’à l’outrance. – Vous compulsivez toujours ! Hier, vous achetez dix-huit paires de chaussures ; au déjeuner, vous reprenez six fois de la tartiflette ; ce soir, vous vérifiez à dix reprises la fermeture du garage. Hélas, tout s’arrête dès que nous nous couchons.


Mépriser les autres dès son plus jeune âge. – Le jeune paon pimbêchait dans la basse-cour, se pavanant partout, la queue déployée en éventail. Le vieux paon rigolait en passant à l’acte avec son harem habituel.


Faire une blague reposant sur la mystification. – Le joyeux Hubert, qui canularait avec art, félicita son subalterne : « Bravo Cyprien, vous avez commandé un cubitainer de Champagne rosé par notre comité d’entreprise  ! Faites bien attention à la mise en bouteille. »


Apprécier les bois et les forêts. – Bernard, il faudrait arrêter de sylvestrer, on vous cherche !


Agir de façon raisonnée. – Pour bien infidéler, il faut méthoder sérieusement, alibir avec art, et ne pas alzeihmerer afin de ne pas se culvendre.


Éprouver de la tristesse en raison de troubles intestinaux chroniques. – Papy mélancoliquait. Plus moyen de sortir et de s’éloigner des toilettes de plus de 10 mètres. Même ses amis espaçaient leurs visites à cause des odeurs.


Rater tout ce qu’on entreprend. – Le pauvre, il fiascote depuis toujours : les forceps à la naissance, toutes les maladies infantiles, des études avortées, un physique ingrat, une impuissance incurable, il vient de perdre son boulot.


Faire une action qui n’est pas coutumière. – Il se sentait l’âme folâtre et inhabituéla en achetant un bouquet de roses rouges à sa femme. Quand il entra, elle se mit à pleurer en disant « Ciel ! tu me trompes ! »


Émettre des doutes. – Si vous étiez un vrai escroc, sceptiqua Eugène, vous auriez l’air honnête et vous seriez riche.


Gérer le son, les images, les textes pour informer. – Quentin multimédiait en préparant son intervention du jour, il s’arrangeait pour parler lui-même le moins possible, étant d’une timidité si maladive qu’ il avait déjà multimédié auparavant pour demander sa fiancée en mariage.


Exprimer des sentiments exaltés. – Raphaël romantiquait dans des poèmes sirupeux qu’il destinait à Julia, sa bien-aimée : Vous êtes belle, ma tourterelle, je vous adule … Il ne trouva pas la rime qui convenait.


Apprendre le dur métier de parent. – Ma tendre Lucette, il va falloir parenter au plus vite car vous avez mis la barre très haut en me donnant des sextuplés.


Tromper les autres pour en retirer un avantage. – Il passait sa vie à imposter : il se fit passer pour une femme enceinte pour s’asseoir dans le métro ; il prit l’apparence d’un prêtre pour confesser de jolies femmes ; il poussa jusqu’à l’invalide pour se garer plus facilement.


Se détendre face à un grand stress. – En apprenant que votre femme vous quittait, vous avez ratatiné votre voiture de fonction, vous avez été viré si bien que vous allez être expulsé de votre maison. .Il faut absolument yogir : respirez à fond, détendez chaque muscle sans exception, bien que votre voisine de tapis soit très [...]


Regretter une action coupable. – Tu sais mon amour, je remorde. Je n’aurais jamais dû tromper mon mari avec toi dans cette voiture, c’est trop inconfortable, je vais avoir des bleus partout.


Être toujours dans le doute. – Vous ne savez jamais ce que vous voulez ; vous passez votre vie à incerter. J’en ai plus qu’assez de me dévêtir puis de me rhabiller plusieurs fois par jour, depuis trois mois ! J’ai droit à ma nuit de noce !


Categories: C | Add a Comment

Parfaire le toilettage de son carrosse. Lustrer. — C’était un rituel. Chaque week-end, Paul-Henri chamoisait pendant des heures, méthodiquement, avec une infinie douceur, jusqu’à pouvoir se refléter dans la robe rouge vif de son prestigieux cabriolet, une Saab 900 turbo de 20 ans d’âge.


Categories: Z | Add a Comment

Tempérer l’expression de son exaspération. – P… de B… de M…! pensa Gérard qui venait de se taper sur le doigt en bricolant, mais, comme il était bien élevé, il zuta.


Categories: A | Add a Comment

Passer du temps avec un autre que son conjoint légal. – Un soir par semaine, j’amante et le reste du temps je marite°. L’astuce est de bien choisir le petit surnom tendre, le même, pour ne pas se cassepiper°.


Categories: V | Add a Comment

Utiliser le vous avec quelqu’un que l’on tutoie pour marquer la distance. — Je ne vous aime plus, bien que tu sois ma soeur, voustoya Nicolas à qui Pimprenelle venait de voler un paquet de bonbons.


Categories: A | Add a Comment

Boire du vin rosé à l’apéritif. — L’été, j’apérose souvent avec mes voisins.


Refuser de croire en un dieu. – Si Dieu existait, athéait Victor, il devrait de son souffle divin chauffer les églises l’hiver, il aurait plus de clients.


Se complaire à faire du mal à autrui ; synonyme « Mauvaisir ». – Belle Zébuth méchancetait depuis le berceau. Elle était née avec deux dents et mordait le sein de sa nourrice jusqu’à lui arracher des larmes.Vers dix-huit mois, elle arrachait les poils du chat qui lui servait de peluche. Pour ses six ans, elle fonça [...]


Ne s’en tenir qu’à ce qui est vraiment important. – Pas de temps à perdre à écouter vos jérémiades, Chimène, essentiellez pour une fois ! Ne litotez pas ! Ce mariage, c’est oui ou c’est non ?


Faire preuve de créativité, se démarquer. – Vraiment, Constance, vous originalez fort ce jour d’hui ! ce cataclysme des couleurs ! l’épaisseur des matières ! et l’utilisation d’un sac poubelle dans son jus comme imperméable ! C’est de l’Art !


Rester au lit. – En ce jour de novembre, au temps calamiteux, nous couettons tous les deux car nous sommes amoureux.


Croire en des forces surnaturelles. – Mon frangin, il mystique, il dit qu’il voit la Vierge dans son placard, le soir. Moi, je cache ma collection de photos de femmes nues dans le mien. On est très différents !


Avoir de gros boutons purulents. Depuis toujours, Achille furonculait. Enfant, c’était une urtication sur le dos ; adolescent, apparut une acné suppurante ; adulte, de véritables bubons explosaient au soleil quand il était en maillot de bain


Se comporter élégammment avec les femmes. – Célestin s’efforçait de galanter mais il avait encore beaucoup à apprendre. Ainsi, il les laissait payer au restaurant pour ne pas avoir l’air de les acheter. Il montait derrière elles dans les escaliers pour les rattraper en cas de chute … et lorgner avidemment sous leur jupe.


Ne pas supporter une opinion contraire à la sienne. – Karl intolérait contre toutes les directives patronales. Il intolérait dès que sa femme n’abondait pas dans son sens. Il eût intoléré contre Dieu lui-même, mais il était athée.


Affirmer d’une manière indiscutable. – Monsieur le Directeur, je vous le clairnète, pas question de me laisser séduire pour ce salaire de misère !


Faire solennellement une promesse. – Il leva la main droite et sermenta : »Je jure de ne plus traiter mon voisin de tous les noms d’oiseaux. » Il l’appela désormais cancrelat,cafard, blatte, chancre, lèpre, gangrène…et autres termes du même genre.


Categories: 0-non-retenus | 1 Comment

Se laisser facilement manœuvrer par les autres. – Gérald marionnettait au travail pour le plus grand plaisir de ses collègues du ministère. Il suffisait d’ordonner et il s’exécutait sans rechigner. Comme il le faisait avec talent, il devint un jour ministre.


Tomber malade. – Depuis une semaine, Germaine, je ne dors plus, je n’ai plus d’appétit, je suis fébrile, et pourtant, je ne maladis pas : je vous amoure et vous me méprisez. Là est mon mal. Médecinez-moi, par pitié !


Jeter des petits morceaux de papier colorés pour manifester sa joie. – Il y avait belle lurette que les supporters de l’équipe de France de foot ne confettissaient plus dans le bar où ils regardaient les matchs sur l’écran géant. Cette triste situation réjouissait pourtant la serveuse qui n’avait plus besoin de balayer toutes ces [...]


Ne pas tout dire mais se faire comprendre néanmoins, ou plutôt motenmoins. – « Marguerite, si vous persistez à me frôler en tortillant des fesses et en m’offrant un panoramique sur votre décolleté, je ne vous raconte pas… » ellipsa-t-il concupiscemment.


Avoir les idées fort étroites en ce qui concerne l’immigration, les étrangers, le multiculturalisme… Ex : Ernest s’installa devant le débat politique, puis zappa au bout de cinq minutes, ne supportant plus d’entendre cet homme haineux lafranceaufrancer dès qu’il ouvrait la bouche.


Donner son avis. – Au comptoir de son bar habituel, Gysper opinionnait ce jour-là avec fermeté : »Dans un procès, quand il y a un avocat, ça va ; c’est quand il y en a plusieurs que ça ne va plus. »


S’assoupir devant la télévision en pleine nuit.


Categories: 0-préférés, A | 2 Comments

Créer/décréer du lien sur les réseaux sociaux. —  » On peut s’amir à nouveau ? En faisant le ménage sur mon Facebook®, je t’ai désami par erreur, je te jure ! « 


Categories: C | Add a Comment

Prétexter des migraines pour échapper aux corvées. – Non, pas ce soir, j’ai une migraine.  - Ah!  Tu es sûre ? Encore TA migraine ! Au fait, dimanche, je céphalerai, moi aussi,  je le sens venir.  Tu pourras aller seule chez ta mère ?


Categories: B | Add a Comment

Abuser de l’eau bénite. — C’est lors de la mise en bière de Madame M. que le curé pris conscience qu’elle avait bigolé toute sa vie.


Categories: E | 1 Comment

Construire de petits édifices ridicules. – Non, Monsieur, mon chien ne pollue pas votre trottoir, il édicule, apportant chaque jour sa contribution à une oeuvre urbaine contemporaine méconnue et symbolisant la valorisation des déchets.


Categories: D | Add a Comment

— Maman, tu peux me déprocher de la table ?


Categories: B | Add a Comment

Montrer un fort désaccord. – Moi ! aller écouter un petit étriqué qui chante en tortillant du derrière pour faire oublier qu’il n’a pas de voix, beurka le barython qui aimait pourtant recruter les jeunes éphèbes.


Categories: R | Add a Comment

Réajuster son karma. — Mais pourquoi cela m’arrive t il à moi ? — Tu es en train de rekarmiquer, ton karma se réajuste.


Categories: M | Add a Comment

Mettre à jour, tenir à à jour, l’acte de faire une mise à jour de quelque chose.  — Le client a demandé la possibilité pour son site internet d’être misajourable, de pouvoir le misajourer lui-même.


Categories: S | Add a Comment

Se croire d’une importance extrême. – Alain slapétait grave depuis qu’il avait épousé sa chef de bureau.


Categories: T | Add a Comment

Faire plus de mal que de bien sous prétexte de soigner. – Je névrosais légèrement, tu hystériais aux dires de ton mari. Nous avons consulté. On nous a thérapis pendant des semaines et maintenant nous envisageons un pélerinage et comptons sur un miracle avant le suicide.


Categories: C | Add a Comment

Échanger des propos anodins avec les clients d’un bar. – « Avec les femmes, il faut prendre des gants pour obtenir ce qu’on veut, comptoirait Bruno. – Oui, confirma Robert, mais moi je fonctionne aux gants de boxe. » Il se fit lyncher par le personnel féminin du bistrot.


Categories: F | Add a Comment

Grignoter sans arrêt les restes perdus du frigo pour vaincre l’ennui. — Constance, déçue de la défection de son cousin pour cet après midi pluvieux, frigotait sans relache, travaillant ainsi ses nombreux bourrelets.


Categories: C | 1 Comment

Dire et créer des calembours. — Wenceslas calembourait sous le chaud soleil de minuit tout en téquilant.


Categories: M | Add a Comment

Accélérer l’allure dans les couloirs du métro. – Iris métrottait allègrement pour rejoindre Charles de 5 à 7, puis métrottait à nouveau avec aigreur pour ne pas se faire reprocher son retard par son époux.


Categories: D | Add a Comment

Se restreindre. – Après avoir régimé en supprimant le sucré, Frank pensait maintenant à diéter en adoptant une vie sans sel : plus de maîtresses, plus de téquila, plus de dépenses pour les plaisirs. Finalement il optait pour l’ordre … et entra dans les ordres.


Categories: Q | 3 Comments

Agir avec grande précision.— Quoiqu’il fasse, il quardepoile. Oui, Marcel est un perfectionniste.


Categories: D | 1 Comment

v. tr. de demi et mot • Choisir ses mots dans le dessein d’atténuer une expression trop brutale (>euphémiser) ou de dissimuler sa pensée. Il redondait de bouquets de fleurs en invitations au cinéma… Bien qu’elle fût très touchée par tant d’attentions, Albert ne lui plaisait pas. Aussi Gertrude demi-mota pour néanmoindre de s’en tenir [...]


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Déranger l’allogène. — Comme toujours, la soirée était réussie, enflammée par les rythmes du pays. Mais à l’heure du cognac et des cigares, Monsieur le Consul fit comprendre à l’orchestre qu’il indigênait, autorisant toutefois les danseuses à rester.


Categories: A | 2 Comments

Vomir, boutonner, voire comater suite à une ingestion. — Ze veux pas de pizza, grogna Kevin. Z’allerze à la tomate, aux ansois, au fromaze et au four à bois. — Moi c’est pire : j’allerge à Malibu, dégaina Pamela.


Categories: O | Add a Comment

Descendre les branches jusqu’à dénicher leurs racines. — Il avait enfin originé sa maladie : ses boutons ne provenaient pas d’un traumatisme ancien, ni de ce jour où, enfant, il avait allergé à la tomate. Non, ce n’était qu’une piqûre de moustique. Il régla l’année qu’il devait à son psy et s’enferma chez lui.


Categories: B | Add a Comment

Epier tout le monde, partout, la nuit, le jour, et y mettre tout son coeur. — Nous savions que 17 caméras, 32 radars, 3 rerouteurs et le tout Facebook nous bigbrothait. Mais nous nonobstâmes et nous déclarâmes notre amour. Dans la minute, la brigade des moeurs sonnait à ma porte.


Categories: 0-préférés, D | Add a Comment

Troisfoisriendre. — Son tout nouveau salaire dérisoyait tant qu’elle se croyait encore enchômée.


Changer fréquemment d’avis sans véritable raison. – Alors, mémère ! tu avances ou tu recules avec ton tacot ? Tu vas versatiler encore longtemps ?


Se séparer définitivement. – Sur le quai, le couple adieusait avec force démonstration d’affection, baisers fougueux et larmes mêlés ; ils se résolvaient difficilement à rejoindre leur conjoint respectif.


Observer par la fenêtre. – Mérédith, spécialiste de la fenêtration grâce aux années passées à s’ennuyer dans un village, expert en ragotages, et prince de la médisance, fenêtrait plusieurs heures par jour, caché derrière ses rideaux, même maintenant qu’il vivait sur une île quasi-déserte.


Cueillir des champignons. – Tout le dimanche, la famille Vallue avait champignonné en forêt ; le mercredi, on assistait à leurs funérailles.


Effectuer un voyage vers un lieu saint. – Chaque année, à l’automne, Maurice pèlerinait vers le fief de Saint-Émilion. Il remerciait le Seigneur de l’accueillir dans ses vignes et usait abondamment du liquide agréable qui coulait partout dans des caves qu’il confondait avec des grottes sacrées. Le soir, il voyait des anges et lui-même avait [...]


Souffrir d’une raideur de la nuque. – Barnabé torticolait depuis la veille. Plus question de prendre sa voiture et d’allait rejoindre sa douce amie à Deauville pour le week-end comme il le faisait d’habitude. Il ne pouvait conduire, regarder en arrière car il ne pouvait plus tirer son cou sur les côtés.


Categories: T | 2 Comments

Arbuster avec art. — En son jardin, Jules topiait avec un entrain de garçon coiffeur, taillant des oreilles de Mickey sur sa haie de bougainvillées, sculptant une Vénus de Milo en troènes, érigeant des phallus en sapinettes…


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

S’autoconvaincre d’une issue favorable (ça marche parfois). — Je coue, je coue, mais je peine à croire que je finirai un jour cette tapisserie, maugréait Pénélope, agacée par les retards répétés d’Ulysse.


Categories: D | Add a Comment

Rechercher de nouveaux mots pour de nouveaux dictionnaires. – Devant cette journée de pluie qui s’avançait, Pamela décida de dictionnaitre avec un entrain de voyageurs.


Categories: C | 3 Comments

Faire des présents bien présentés. — Serge aimait acheter des objets pour le plaisir d’emballer, de jouer des noeuds, d’associer les couleurs. Il cadeautait avec goût et se faisait plaisir.


Categories: P | Add a Comment

Connaître un dysfonctionnement. — Depuis que Nadine avait pris treize kilos et qu’elle ne s’épilait plus la moustache, Jules pannait au lit.


Prendre plaisir à boire du mauvais vin rosé. – Stef venait de commander une carafe de piquette du pays. Pas frais, aigre, un goût de vinaigre indéniable qui aurait fait vomir n’importe qui. Stef, lui, se dangerosait de cet infâme breuvage ; il en commanda des cubitainers et en but tant qu’il en conçut un [...]


Synonyme parfait du classique « dire » chez les moins de 16 ans ; se conjugue plus facilement. –  » Dylan, apostropha le professeur de français, vous disez pas le contraire, il est plus aisé ce verbe, vous l’avez toujours utilisé ainsi : au présent : vous disez ; au passé simple : il disa, ils disèrent. » [...]


finir par y arriver!- Pressé d’en finir, elle tantbienquemala cet ourlet, se regarda et sortit.


mettre là où il se doit- il poubella tout le travail de la matinée puis parti d’un coeur léger déjeuner.


Battre, mettre une volée notamment au tennis.- Il le platecoutura jusqu’à la honte et sans faux pli.


faire de la bicyclette avec un air désuet et une tenue légèrement efféminée.-Wenceslas aimait tant se rendre sur les boulevards avec son vélo de chez manufrance et sa tenue rose bouffante. Il vélocypédait ainsi pendant des heures.


déf: se sentir fier- avec son coupé sport, il artabannait à la sortie du collège!


Déf: prendre du bon temps en attendant la retraite à 70 ans;histoire:pratique courante dans une vieille société révolue. Cette après midi, Béatrice loisirait en attendant l’heure du goûter.


Categories: 0-préférés, C | 4 Comments

Courir en riant dans la montagne. Syn. : chevreauter (chamoisir dans les Alpes, isarder dans les Pyrénées). — Vaguement enivrés par un petit rosé d’altitude, Constantine et son mari cabrirent tout l’après-midi sur un sentier qui leur cassa les genoux mais leur dopa le moral.


Categories: 0-préférés, R | 1 Comment

Refaire l’histoire, la petite et la grande. — « Pas vrai ! Je me suis jamais appelée comme ça, j’ai jamais couché avec toi et j’ai toujours été brune », révisionna la blonde Cindy au nez de l’homme en slip dans sa cuisine.


Categories: Q | 1 Comment

Jouer les potiches de service. — Pour mettre en valeur un présentateur en dégénérescence neuronale avérée, une bimbo blonde aux jambes interminables et à la poitrine plantureuse quichait sur le plateau malgré son agrégation de philo ; le salaire justifiait la mascarade.


Categories: M | 4 Comments

Fuir en escaladant un mur. — Les jeunes recrues mursautaient après l’extinction des feux.


Categories: M | Add a Comment

Torturer à mort. — Le geolier mortura son otage avec jubilation.


Categories: G | Add a Comment

Se rembrunir. — Je m’enhardis à l’inviter à dîner ; mais elle grisemina et s’éclipsa rapidement.


Categories: 0-préférés, O | 2 Comments

Mettre de côté, au cas où. — « Quand il s’agit de ranger le garage et de décheter l’essentiel, je retombe dans mes vieux travers. J’ocasouds tellement que le travail est vain. »


Categories: N | Add a Comment

Parler en utilisant des verbes fraîchement inventés. — Gwendoline ne cessait de néoverber en gloussant de plaisir, ce qui agaçait prodigieusement son professeur de français, qui n’était pas un rigolo.


Utiliser des arguments peu convaincants pour étayer une démonstration. Le résultat étant une conclusion tirée par les cheveux. « Ce vendeur capilotracte à des fins commerciales ».


Epuiser ses salarié-es par un licenciement inexpliqué, un non versement des allocations chômage et des négociations interminables. Se dit d’un employeur. « Massez-moi le dos, mon ami je vous prie, j’araste depuis ce matin, je suis lasse! »


Categories: E | Add a Comment

Connaître des difficultés. – Maya écueillit sur un buisson de roses trop dense. Elle ne put jamais y pénétrer et s’y déchira le corsage en voulant s’y cacher ce qui lui valut bien des désagréments…


Categories: T | 1 Comment

Se sentir nauséeux à l’idée d’aller au boulot. — Gwendolyne réalisa soudain que son séjour au camping de Plouflagran-plage touchait à sa fin, elle pensa subitement à son petit salon, subjonc’tif et trentecincœura toute la soirée moule-frite. Le retour à Trie-sur-Baïse ne serait pas si simple…


Categories: N | Add a Comment

Inventer un mot. Voir DENEOLOGUER. « Quand tu neologues, notre langue se lie c’est bien plus joli. » « Neologuons, neologuons, il restera toujours quelque chose à partager ». »Si personne n’avait neologué, que pourrions nous dire? »


Categories: C | Add a Comment

Partager un triste sort. — Jules et Jim comiséraient dans le même désert, survivant de mirages et de chamelles égarées, quand leur piste croisa enfin celle de Jeanne.


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Compatir, un poil mois fort. — « Séisme, tsunami et pluie de météorites au Maudistan : deux mois après avoir élu un président de gauche, le pays n’avait pas besoin de ça », annonça Jean-Pierre Pernaut. La baronne commiséra brièvement : son barzoï avait rendez-vous chez le coach canin à 13h30.


Categories: E | Add a Comment

Cesser de cracher du feu, rendre un chaleureux dernier souffle. Ex 1 : Faut que j’aille chez Darty, mon sèche-cheveux a expyré hier. Ex 2 : Seul au fond de sa caverne, le vieux dragon pensa non sans une pointe de regrets à tous ces fabuleux trésors qu’il restait à garder, toutes ces princesses qu’il [...]


Categories: D | Add a Comment

Réfuter une information de manière silencieuse, faire non de la tête. Contraire d’acquiescer. « Derrière lui il pouvait apercevoir, son ami qui décquiessé silencieusement, se trompait-il ?


Categories: B | Add a Comment

Souhaiter les voeux de nouvelle année à un cercle de personne plus ou moins proches de façon mécanique et un peu rébarbative. — En arrivant au travail ce lundi, je bonannai une douzaine de collègues avant de pouvoir gagner mon bureau. Var. Bonanniverser


Categories: S | Add a Comment

Travailler plus et gagner moins. « Mon fils…travaille dur à l’école, écrase ton prochain, larcine à tout va et devient Trader. Ainsi, c’est sur, tu ne smiqueras jamais ! »


Categories: V | Add a Comment

Oser prop-oser un verbe qui manquait… — Il y a peu, j’ai verbosé « godoter ».


Categories: D | Add a Comment

Sortir de la poussette. Ex. : « C’est la mort dans l’âme qu’à la veille de son entrée à l’école élémentaire cette mère se décida à dététiner et dépoussetter son enfant. »


Categories: L | Add a Comment

Ne rien faire, plus spécifiquement passer le dimanche à la maison, en pyjama, à glander. Exemple : « T’as envie de sortir aujourd’hui, toi ? » « Non, on va loukoumer à la maison, c’est mieux. »


Categories: C | Add a Comment

Allumer un feu à l’aide d’un chalumeau. « En challumant les bougies du gâteau d’anniversaire, j’ai brûlé les rideaux. »


Categories: 0-préférés, D | Add a Comment

Décrocher la mâchoire. — Camomille se démandibulait régulièrement, le lundi matin, dans l’amphi soporifié par le professeur Prognat et sa leçon monocorde sur les os de la tête.


Categories: 0-préférés, K | 1 Comment

Prendre des grammes par milliers. — « Hou la la, tu n’aurais pas un peu kiloté, toi, ces temps-ci ? »


Categories: S | Add a Comment

Manger de la soupe sans conviction. « Les enfants soupissent chaque soir. »


Categories: H | Add a Comment

Négocier vivement. « Dans le bureau du juge des divorces, les époux sont invités à hurlementer moins fort. » S’emploie aussi au deuxième groupe, dans le cas d’échanges de mauvaise foi.


Categories: P | Add a Comment

Se la péter, égoïr au féminin. – L’épouse de l’homme le plus puissant de l’univers primadonnait d’autant plus qu’elle chantait l’opéra comme Bianca et dansait comme Zizi. Les élections seraient rudes.


Categories: P | Add a Comment

Marmonner des paroles qui seraient indécentes dans une assemblée satanique. Ex : Voyant la divine Aurélie se dévétir lentement, Charles-Henri paternostra avec ferveur pour se prémunir des pensées impures qui l’assaillaient. Il fut cependant calmé par une intense émotion, qui efficaça plus que toutes ses prières.


Categories: 0-préférés, C | 1 Comment

Incompéter gravement. — Antoine calamitait en maths, désastrait en histoire-géo, lamentablait en français, nonchalait en gym et pitoyait en physique. Il lycéait fort mal en général. En revanche, il babyfootait avec brio, billardait avec aisance et pastissait avec ferveur.


Categories: 0-préférés, E | 1 Comment

Misanthroper, ne penser qu’à soi. Ant. : altruir. — Son besoin d’exister seul était irrépressible. Il égoïssait, ne lavant que son assiette, ne repassant que sa chemise et n’embrassant que son reflet dans le miroir.


Categories: T | 3 Comments

Célébrer à grands coups de plats savoyards. – Après moult effort exténuants, les alpinistes arrivèrent enfin au gîte. Ils sortirent alors les patates, le reblochon, et tartifêtèrent dignement les 98 printemps du moniteur de l’ESF, qui avait décidé de travailler plus.


Categories: L | Add a Comment

Clarter, eauderocher. — Le problème de Jules, c’est que ses intentions limpident dès la première phrase. Ainsi, après « vous allez où, mademoiselle ? », les autostoppeuses lui claquent invariablement la portière au nez.


Categories: 0-préférés, U | 1 Comment

Parler haut, fort et globalement. — « Le pastis nuit gravement à la santé ! », urbit-et-orbit Jules devant le Bar des Amis, du haut du trottoir, avant de se faire embarquer pour tapage nocturne.


Categories: C | Add a Comment

(de « cave » et « aviné ») S’enivrer dans la cave — « Afin de pouvoir caviner tout à leur aise, les grands envoyaient les petits à la chasse au trésor sous les combles. »


Categories: D | Add a Comment

Ôter la tétine de la bouche. Ex. : « C’est la mort dans l’âme qu’à la veille de son entrée à l’école élémentaire cette mère se décida à dététiner et dépoussetter son enfant. »


Categories: 0-préférés, W | 2 Comments

Fém. : assurer grave. Masc. : supermaner. — « J’ai couru toute la journée, étendu la vaisselle et tondu le linge ! J’ai vraiment wonderwomé aujourd’hui ! »


Categories: C | Add a Comment

Ranger sa chambre. — « Si tu ne cameranges pas immédiatement, je défenestre tous tes nounours ! »


Categories: 1-presse | Add a Comment

Categories: 0-préférés, E | 1 Comment

S’accrocher à ses racines. A,t. : mondialer. — Etudiante en Master de nanotechnologie à Melbourne, Brenda n’en ethnissait pas moins pendant ses vacances dans sa tribu aborigène pour des cars de retraités sud-coréens, afin de se payer un nouvel ordi.


Categories: D | Add a Comment

Procéder à un demi-tour, à pied, en voiture, à cheval, etc… quelque soit votre mode de locomotion (plus compliqué en train) « Cent mètres plus loin, je demitournai comme un malade, persuadé de m’être trompé de portail. »


Categories: 0-préférés, C | 4 Comments

Retomber en enfance. — La vie d’adulte est un vrai calvaire : stagier, cédéder… Je donnerais cher pour casimir.


Categories: V | Add a Comment

Tenir une conversation creuse et complètement inutile. « Abandonnés au rayon à la coupe et nos tickets en main, nous nous mîmes à voisiner en attendant le retour de la charcutière »


Categories: I | Add a Comment

1 Être en grande forme. Fam. : péter le feu. — Pétula ignipétait ce matin-là, faisant fondre la neige et l’ennui dans un large rayon autour d’elle. 2 Entrer en éruption. — Quand le volcan ignipète, le volcanologue s’ignifuge.


Categories: G | Add a Comment

Courir la gueuse, syn: galantir, chaudlapiner, casanover. – Jules avait godeluré tout l’été. Quand la bise fut venue, il rentra à la maison, la queue basse, plein de belles intentions et de chauds souvenirs.


Categories: 0-préférés, R | Add a Comment

Droitchemindre à nouveau. Syn. : se revergonder. — Délurée depuis son dépucelage précoce, Arnolde se relura à la quarantaine, certaine que le meilleur était à venir. Hélas, elle finit seule dans un tas de bouquins.


Categories: 1-presse | Add a Comment
LeFigaro 14-01-10

Chercher le verbe Définition du verbe «zombir»: « Traverser l’existence et/ou le salon comme un mort-vivant» Et nos auteurs de ce drôle et fascinant Dictionnaire des verbes qui manquent de donner un exemple: «Alors que Constance rentrait de son footing après avoir fait le marché, elle trouva Kévin qui zombissait, la zappette à la main.» Stephanie [...]


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Habiter en centre-ville. — « J’intramure seul avec maman dans un très vieil appartement rue Sarasate » (Charles A.)