DICTIONNAIRE DES VERBES QUI MANQUENT
Blog participatif de l'académie éponyme
Categories: L, nom commun | 2 Comments

Acheter ou vendre sur Internet. – Léa se frotte les mains, elle a revendu son vieux mari à une vieille fille peu regardante et elle leboncoint à nouveau, pour se choisir un nouvel amant en promo, toujours de particulier à particulier, bien sûr !


Categories: N, nom commun | 1 Comment

Agir d’une manière absurde – Vous fumez comme un sapeur, vous buvez comme un trou, mais vous ne voulez pas cuisiner dans une poêle téfal parce que c’est cancérigène ! Chère Chantal, vous n’importequoyez !


Categories: E, nom commun | Add a Comment

Écrire des lettres assassines. — Du calme, Jane, vous êtes tellement en colère qu’en épistolant vous avez déchiré le papier… quelle calamité, cette méchanceté constante !


Categories: nom commun, P | Add a Comment

S’attacher uniquement à l’aspect concret des choses. – Notre amour va nous sublimer, nous rendre ouverts aux autres, nous … Elle fut interrompue par l’impatient Alan qui pragmatiqua: « quand est-ce qu’on couche ? »


N’organiser que des sorties sportives. – Tarzan n’allait pas en boîte, ni au restaurant, encore moins au cinéma. Il sportait, la performance seule primait : accrobranche, course d’orientation, natation en rivière, sports de combat divers. Même en amour, Jane et Cheeta se plaignaient un peu …


Categories: P | 2 Comments

Se comporter rustrement. — Mister Kong est prêt à tuer pour rafler les cacahuètes à l’apéro Il saute allègrement sur place pour exprimer sa joie devant une coupe de bananes à la cantine. Il se gratte le dos contre les radiateurs au bureau. Bref, il primate au grand dam de ses collègues agacés.


Categories: P | Add a Comment

Vouloir arriver avant tout le monde (« Preumser » mais en plus mature) – Prématuré à la naissance, Adam passa sa vie à battre des records ; il ne rêvait que des premières places dans tous les domaines. D’ailleurs, il premiéra aussi dans la mort. Il décéda avant tous ses amis, les devançant même d’une vingtaine d’années.


Ne regarder que des émissions instructives sur son téléviseur. – Mme Proffe interdisait à ses enfants toute série américaine, tout divertissement du samedi soir, toute retransmission de match ; ils devaient arter ou lire. Ils lisaient donc et cachaient certains magazines au coeur de bouquins volumineux au titre austère.


Categories: P | 1 Comment

Faire parti d’un groupe de danse country gay. — Tous les mardi soir, Glenn et Mike paraléllépipédaient en rythme, évoluant géométriquement dans une organisation impeccable. Santiags glamours et vestes à franges près du corps étaient exigées des participants.


Categories: P | Add a Comment

Parler à tort et à travers. — Jack pipelait sans cesse, mais on le lui pardonnait bien volontiers. Rien de méchant dans les propos de ce perroquet du Gabon,contrairement à sa propriétaire, tout aussi volubile mais teigneuse.


Categories: O | Add a Comment

Voir toujours la vie en rose. Antonyme : pessimir. — Candide optimissait devant les pires catastrophes. Seules les visites de sa belle-mère, la baronne, le faisaient pessimir.


S’autoriser un détour pour oublier le quotidien. — Longtemps, elle avait escapadé un jour par semaine avec son voisin pour égayer sa vie monotone de femme de pasteur, mais elle se confessait toujours en rentrant.


Parler du temps qu’il fait. – Depuis des jours, toutes les radios, toutes les chaînes de télé météologuaient à longueur de journée pour commenter un scoop : il neigeait en décembre sur l’Europe !


Exterminer les mouches. On avait surmonné Jérôme,le caméléon, à cause de sa capacité à démoucher une pièce en les gobant en plein vol. Hélas, les femmes n’appréciaient pas ce talent.


Categories: W | Add a Comment

Prendre plaisir à pratiquer des activités physiques virtuelles devant son téléviseur. – Depuis noël, Kévin et Wendy, jeunes mariés très complices, n’arrêtaient plus de wiir ensemble à tout moment de la journée, pour leur plus grand bonheur.


Categories: V | Add a Comment

S’attacher facilement et durablement. – Jean-loup, il est lourd ! Il velcrôt dès la première rencontre et après, tu ne peux plus le décoller : le mec à fuir, ma belle !


Categories: B | Add a Comment

Parler très mal un grand nombre de langues étrangères. – Neil babêle l’anglais comme une chèvre, quelques mots d’espagnol, six phrases d’allemand après cinq bières, un bouilli de russe quand il a fumé des substances bizarres, des bribes d’arabe littéraire et il massacre aussi allègrement sa langue maternelle.


Categories: S | Add a Comment

Grimacer fréquemment. – Depuis qu’il avait épousé Cynthia, Jorg simiait au lit. Sa femme était une admiratrice forcenée de King Kong et il adorait qu’elle l’appelle mon puissant gorille.


Categories: A | Add a Comment

Supprimer les comportements à rides. – Peggy ne s’exposait pas au soleil, n’affichait aucun sentiment sur son visage, elle ne riait jamais, bref, elle antiridait. Elle resta blanche, lisse et …vierge toute sa vie.


Categories: A | Add a Comment

Prendre ses impressions pour des faits indubitables. – Tu me trompes, je le sais, j’ai un sixième sens. …, axioma John. – Ah, oui ! et bien ce n’est pas le sens du ridicule en tout cas, risposta son épouse.


Categories: A | Add a Comment

Être en harmonie. — Nous aimons les mêmes paysages, les mêmes oeuvres d’art, les mêmes qualités chez les autres, les mêmes mets, nous travaillons sur le même sujet, mais nous ne pouvons âmesoeurer Méphisto, soupira Teresa.


Categories: U | Add a Comment

Boire à outrance en plusieurs endroits. — John a le don de s’ubicuiter : il picole un martini en terrasse et un whisky au bar, tout en sortant parfois discrètement sa flasque de gin qui ne quitte pas sa poche.


Categories: B | Add a Comment

Ressasser les mêmes idées dans son blog. — Moi je suis amoureuse mais lui ne s’intéresse qu’au foot ; plus je l’aime et plus il ne parle que de sport, pourtant je l’adore, mais…,blobloguait Cindy à longueur de pages web.


Categories: V | Add a Comment

Admonester vigoureusement un groupe ; abuser du vouvoiement. – Ray vousvouzélait sa troupe : « VOUS devez ne former qu’un, VOUS devez avoir un seul coeur et 24 pieds, VOUS oubliez l’individuel, VOUS …  » mais les 480 orteils ne l’écoutaient pas.


Categories: F | Add a Comment

Parvenir à la dernière épreuve d’une compétition, d’un projet. — Rencontre, pot à la terrasse, dîner au restaurant, cinéma, dernier verre chez elle : super, je finale ! Il ne me reste plus qu’à transformer l’essai.


Categories: I | Add a Comment

Prendre plaisir à tromper les autres. — Jeanne avait toujours imposté ; sensée surveiller des troupeaux, elle épiait des conversations militaires ultra secrètes. Plus tard, déguisée en homme, elle commanda indûment un régiment et n’échappa à la mort qu’en laissant brûler à sa place une innocente.


Categories: P | Add a Comment

S’émoustiller à l’idée de perdre sa virginité. – Ludo primesautait depuis le matin et ne tenait pas en place: ce soir, il allait conclure avec Martine, une femme d’expérience, lui qui n’en avait aucune. Yyyyes !


Categories: M | Add a Comment

Ne rien laisser au hasard. – Gontran, vous qui méthodiquez tant au bureau, qui rangez tout, qui refaites 20 fois le moindre calcul, qui planifiez la semaine sans jamais déroger, pourquoi sabotez-vous les préparatifs dans nos rencontres amoureuses ?


Categories: A | Add a Comment

Déclencher des catastrophes. – Pam, tu ne peux pas sortir dans cette robe transparente, tu vas apocalypser. Tant de viande exposée en ces temps de crise et dans un quartier casher, c’est de la provoc !


Categories: T | Add a Comment

Subir les moqueries des autres. — Maman, pourquoi je têtedeturque à l’école ? Je suis pourtant gentil avec les autres, je fais tout ce qu’on me demande. Je ne sais pas Ganesh, tes oreilles, peut-être ? Ou ton nez trop long ? Pourtant avec tes quatre bras, c’est vrai que tu rends de nombreux services [...]


Categories: D | Add a Comment

Laisser partir ce que l’on vient de capturer difficilement. – Hé, Momo ! Quand tu arrives enfin à danser avec une nana, tu ne dois la dettraper sous aucun prétexte, qu’elle n’aille surtout pas demander l’avis de ses copines, sinon, tu ne la revois pas.


Categories: B | Add a Comment

Raconter deux fois la même blague. – Non, on la connaît pas celle-là… C’est seulement la deuxième fois que tu la fais. Tant que tu bivannes, on dit rien, y en a qu’en ont besoin pour comprendre … hein Brigitte ? Mais fais gaffe à pas polyvanner.


Categories: A | Add a Comment

Être au comble de la tension. – Bruno, dont le désir acmait devant le décolleté de la boulangère sortit précipitamment, sa baguette sous le bras et les joues en feu.


Categories: 0-préférés, D | Add a Comment

Enlever un excès de vêtements pour se mettre plus à l’aise. — « Maman, pourquoi les dames sont démitouflées dans la vitrine ici ? », demanda Brice qui voyageait à Amsterdam. « Parce qu’il y a du double vitrage partout », rétorqua prudemment la mère.


Categories: G | Add a Comment

Se transformer en loup les nuits de pleine lune . – Mon bel Apollon, même en vous collant des poils sur la poitrine, en vous masquant de noir et en coiffant un chapeau à oreilles pointues, vous resterez trop beau pour garouïr, lui murmura Daphné en l’embrassant amoureusement.


Categories: A | Add a Comment

Jouer les petits chefs. — « Lolita, au boulot ! Pas de pause avant 3 heures, sous aucun prétexte », adjuda le petit Ludo à la stagiaire. Mais il détala comme un lapin quand sa femme le siffla pour qu’il rapplique et fasse le pavé du magasin.


Categories: Q | Add a Comment

S’amuser à quatre, et parfois à quatre pattes. – Isa, Perle, Ella, venez avec moi mes douces, nous allons quattrer sur cette immense plage de sable fin connue de moi seul ; pas de crainte d’être dérangés… Allez ! rapportez la baballe mes toutounes ! Assise Isa, pose, sage ma fifille !


Categories: D | Add a Comment

En faire toujours plus. – Clodomir, je vous demande juste de passer me prendre devant chez moi à 10 heures. Comme d’habitude,vous davantagez, vous installez un lit à baldaquin sur mon trottoir et vous vous y glissez tout nu dans l’attente d’un rapport sexuel.


Categories: D | 2 Comments

Ne bosser qu’une seule fois sur un sujet. Ant. Chameauter. — Quand il créa le monde, Dieu dromada : une fois la lumière, une fois l’univers, une fois les végétaux, … Quand il créa l’humain, il tenta un deuxième essai : la femme ! Il se jura de ne plus jamais chameauter.


Categories: V | Add a Comment

Se montrer agressif et méchant. – Le prof de philo a encore vaché avec moi. Il a noté sur ma copie : si, comme vous le dites sans rien démontrer, la nature a horreur du vide, vous ne seriez pas là pour écrire des inepties.


Categories: S | Add a Comment

Former un ensemble harmonieux. – Depuis qu’ils s’étaient trouvés, ils symphoniaient à la perfection : mêmes goûts, mêmes idées au même moment, mêmes émotions, mêmes sensations… quel dommage qu’ils se soient rencontrés à l’aube de leurs 90 ans !


Categories: Q | Add a Comment

Être sans soucis. – Adam quiétait depuis des semaines et profitait des joies du jardin et de sa vie de célibataire quand une blonde dévergondée vint lui pourrir la vie sous prétexte de lui vendre des pommes.


Categories: M | Add a Comment

Avoir une pilosité excessive. – Carita, vous êtes belle et intelligente mais hélas nos deux textures de peau qui mégapoilent nous imposent une distance respectable si nous ne voulons pas velcroïr définitivement.


Categories: E | Add a Comment

Abuser de la dive bouteille. – Certes, votre méthode pour tuer sans douleur les animaux grâce au coma éthylique, c’est généreux… mais dans un abattoir, ça coûte cher !… d’autant plus que vous éthylez avec eux pour qu’ils se sentent moins seuls à l’heure de la mort !


Categories: E | Add a Comment

Se donner l’aspect physique d’un adolescent fragile. – Pour mieux attendrir ses clients, Raoul éphébait : vêtements serrés près d’un corps gracile, regard baissé, fragilité cultivée. Ainsi échappait-il au port de marchandises lourdes qu’exigeait son métier de chauffeur-livreur… mais à quel prix !


Categories: A | 3 Comments

S’en remettre aux arts divinatoires pour prendre des décisions. – « What a pythie ! » se lamentait Jocaste qui sortait de son cours d’anglais. J’ai pourtant astré avant de concevoir ce fichu gamin qui ne me cause que des problèmes. Oedipe, tu as encore marché dans les orties ! tu as les pieds enflés, sale gosse [...]


Categories: T | Add a Comment

Passer un agréable moment à siroter une consommation à l’extérieur d’un bar. – Quand reviennent les beaux jours, je terrasse devant un café ou autre, en reluquant les passantes court vêtues qui offrent un spectacle gratuit.


Categories: S | Add a Comment

Arriver à bronzer dans l’eau. – Oui, Mesdames, avec ce maillot de bain révolutionnaire tissé d’ héliocapteurs, vous pouvez subeaudorer en nageant la brasse coulée…Plus besoin d’infliger à tous vos corps flétris.


Categories: P | Add a Comment

Avoir beaucoup de compétences. – Certes Jean-Antoine, vous faites divinement la cuisine, vous massez le dos comme un pro, vous chantez magnifiquement. Comme le dit l’expression consacrée, vous polycordez mais l’arc, il faut aussi le …tendre correctement.


Categories: S | Add a Comment

Exploser de joie en groupe. – Y en a marre d’habiter au-dessus de ce club échangiste, on ne peut plus dormir quand ils syntonnent orageusement au plus fort de la soirée, c’est frustrant en plus quand on est célibataire et abstinent par foi.


Categories: P | Add a Comment

Jouir des joies du jardinage. — Saint Fiacre platebandait au paradis : fleurissement des balcons du Maître, rectilignisation de la pelouse les séparant de l’enfer, entretien des pommiers sacrés et érection de diverses décorations florales.


Categories: L | Add a Comment

Persécuter quelqu’un pour lui en faire baver un maximum. – Benoît X… laxativait tous ses employés : il fallait lui baiser la main, lui laver les pieds, l’habiller de somptueux atours, le promener lentement en voiture, sans à-coups, ils avaient tous envie de l’envoyer bénir.


Categories: H | Add a Comment

Mépriser le respect de l’ordre imposé. – Fred, vous êtes stagiaire chez nous depuis 15 jours, vous ne pouvez pas hiérarchier partout même si le patron vous laxative avec insistance.


Categories: D | Add a Comment

Détester le mari de sa fille. – « Comment a-t-elle pu épouser un tel abruti? », dégendrait Adélaïde. « Il doit lui rappeler son père… Pauvre mignonne, elle n’a pas fini d’en baver ! »


Categories: C | Add a Comment

Vivre béatement, la tête dans les nuages. – Soeur Angèle, il me semble que vous ciélez dans un autre registre que le divin depuis que nous avons troqué notre vieux confesseur contre un jeune abbé beau comme un Raphaël. C’est la Vierge qu’il faut adorer, attention à l’orthographe, ma fille !


Categories: Y | Add a Comment

Passer des vacances dans un camping en Mongolie. – Cet été, je yourte avec Gengis ; j’espère qu’il trouvera mieux comme activité car il m’a proposé d’aller pédaler dans la yourte, je préfèrerais chevaucher dans la steppe.


Categories: K | Add a Comment

Se tromper de partenaire dans une boîte échangiste. – Sauter n’importe qui, c’est la règle ici ! Essayez de ne pas kangourer comme la dernière fois, Victor. Retirez tout, sauf vos lunettes, cela vous évitera de ne sauter que votre femme , ce n’est drôle pour personne.


Categories: C | Add a Comment

Roucouler des paroles apaisantes pour ramener la paix entre des adversaires. – Jésus arrête de colombir ! Tu cherches toujours des excuses à Joseph … j’en ai ras le bol d’un charpentier qui n’arrive pas à planter son mas correctement, hurla la cliente qui aurait aimé hisser la grand voile.


Categories: E | Add a Comment

Faire sortir une femme de ses gonds ; ne s’utilise qu’au féminin. – Ras le bol ! un kouign-aman pour Antoine, un lait chaud sucré pour Babette, du miel pour la gorge irritée du petit dernier, et pourquoi pas une gâterie au chocolat pour monsieur ? RAS le bol examéra Bénédicte, je déteste le sucré [...]


Categories: C | Add a Comment

Être attiré par les femmes à forte poitrine. — Jo aimait les gros seins, les motos et les traditions aussi coeurnichonna-t-il immédiatement pour Zavora, une plantureuse motarde à l’ancienne, dotée d’une Harley mythique et d’une fabuleuse paire de roberts.


Categories: F | Add a Comment

Se comporter avec traitrise. – Lors d’un séjour de ski dans les Pyrénées, Ganelon fauxjetonna . Il détestait le petit Roland car son tonton, le grand Charles, en avait plein la vue. Il le dénonça à des copains du sud de l’Espagne, des vrais durs, qui le tabassèrent alors qu’il traînait sur une piste rouge près de [...]


Categories: D | Add a Comment

Se rendre libre pour quelqu’un ou quelque chose. – Maxence, disponir à la demande pour la belle Helga et jamais pour la patronne, c’est limite… Vous jouez votre place qui va, elle aussi, disponir pour le charmant Firmin, sans expérience professionnelle mais obéissant à la hiérarchie.


Categories: D | Add a Comment

Avoir perdu tous ses moyens. – Job dèche : il a tout perdu, ses enfants et ses biens ; il vit sous les ponts. Il y a bien le grand Martin qui lui a donné la moitié de son manteau l’autre jour. Quel andouille ce mec ! Ils sont deux à se geler maintenant.


Categories: E | Add a Comment

Avoir visions d’énormité liées à des désirs inavouables. – Oh! j’en rêve la nuit : long de vingt centimètres, noir à souhait, moiré sur le dessus, doux en bouche, un monstrueux éclair au chocolat, ma chère !


Categories: O | Add a Comment

Obéir à la seule autorité d’une femme. Antonyme « optempérer ». – Chez les Amazones, tous devaient optemmérer sous peine de se voir transformer en cible pour tir à l’arc. Un jour Sébastien refusa et comme le montrent de nombreux tableaux, bien mal lui en prit.


Categories: A | Add a Comment

Réagir violemment à des contacts. –  » Docteur, j’allergis ! Dès qu’il me serre la main, je palpite, j’hypertensionne, je frissonne, et bien d’autres symptômes s’ajoutent dont je n’ose vous parler « . –  » Le mieux, chère Madame, serait de coucher. Vous me devez 28€, et je peux même vous donner les premiers soins. « 


Categories: G | Add a Comment

Préférer le combat à l’amour. – Pablo n’avait jamais pris le temps de conquérir une femme. Toujours il s’adonna à la gloire des batailles et dans sa vie, il guerreniqua.


Categories: M | Add a Comment

Entrer en contact avec une autre dimension. – Bernadette, tu nous gonfles avec ta grotte ! Arrête de médiumer et occupe-toi des moutons ou tu finiras comme la Jeanne, tuée par un cochon, c’est du moins ce que racontait l’arrière grand-père.


Categories: D | Add a Comment

Ne plus savoir lire sous le coup d’un choc émotionnel. – Quand il aperçut Simone dans les bras d’Albert, le pauvre Jean-Paul se mit à délire. Lui qui avait tout un passé de littéraire, il en eut alors la nausée.


Categories: E | 1 Comment

Exprimer quelque chose d’indiscutable. – Mais vous voyez bien que je ne peux pas avoir volé du pognon dans la poche du grand mec ! évidençait Bébert le manchot.


Categories: 0-préférés, G | 1 Comment

Se protéger du mauvais sort. — « Les candidats du deuxième tour grigrirent jusqu’à la fermeture des bureaux de vote dans l’espoir qu’une divinité quelconque tsunamise des bulletins en leur faveur. »


Categories: R | 5 Comments

Poursuivre la lecture d’un livre destiné à un aveugle. — Gilbert rebrailla en récupérant un livre qu’il avait abandonné car l’intrigue lui avait paru obscure, un polar de la série noire. D’humeur plus badine depuis qu’il avait une compagne, il se replongeait dans l’atmosphère sombre du roman sans broyer du noir.


Categories: C | Add a Comment

Changer radicalement de comportement sans raison. – Le matin, Léo chante, le soir, il grogne. La semaine, routier, le week-end, travesti. Le dimanche rugby, le mercredi, danse classique. Pas facile de partager la vie de quelqu’un qui cyclothymit, dirent en choeur Carlo et Amanda.


Categories: 0-préférés, O | 2 Comments

Tout savoir sur tout. — « Non, Dieu, je vous le redis pour la dernière fois, vous ne pouvez pas vous inscrire à « Qui veut gagner du pognon », vous omnisciez par nature. Ce serait tricher ! »


Categories: P | Add a Comment

Avoir la responsabilité de toutes les dépenses. – Pour sa femme adorée, Térence pandouillait sans rechigner : loyer, frais de bouche, bijoux, vêtements, voiture de luxe. Il n’opposait de rigidité que dans l’amour, pas question de lui offrir des amants plus jeunes.


Categories: E | Add a Comment

Refuser de recourir aux mythes pour expliquer le monde. – Pas d’Adam et Eve, pas de Zeus ou d’Oedipe, il faut extermyther mon cher Pascal, tonna René D. qui ne voulait faire confiance qu’à la science et à la raison.


Categories: S | Add a Comment

Se faire mal par amour. – T’as ton cuir ? ton fouet ? les menottes ? la corde ? Alors on peut aller dans le jardin jouer à Zorro et cette fois c’est à moi de t’attacher et de manger la chupachups sans t’en donner, sadomase Candy à son petit fiancé de 8 ans.


Categories: A | Add a Comment

Monopoliser un esprit distrait pour essayer de retenir une notion. – Jo était un doux rêveur, il traversait la vie le nez dans les nuages. Chaque matin, il sursautait de surprise en croisant sa compagne… pas moyen d’attentiver assez pour s’habituer à sa présence chez lui.


Categories: M | Add a Comment

Faire ironiquement semblant de ne rien comprendre. – Allez, ma bonne Angèle, vous me reprochez de rester tard au travail, vous êtes d’une injustice … Ma secrétaire ? Bien sûr qu’elle reste aussi ! Où est le problème ?, malesprit Turenne.


Categories: T | Add a Comment

Découvrir de l’intérêt à quelqu’un ou à quelque chose d’abord pris comme insignifiant. – Jocaste trésorait maintenant Oedipe qu’elle avait pris pour un voyageur égaré ; elle se sentait de plus en plus proche de lui, comme s’il faisait partie de sa famille. L’avenir devait le confirmer tragiquement.


Categories: S | Add a Comment

Provoquer l’engourdissement du corps ou du cerveau. – Mon cher Max, dès que vous parlez, je bâille. Si nous nous promenons ensemble, je languis. Quand vous me faites l’amour, je m’endors au bout de 10 secondes. Alors, non, je ne veux pas épouser quelqu’un qui me soporifie.


Categories: M | Add a Comment

S’esclaffer en évoquant des souvenirs anciens. – Jeff mémoriait aux éclats en repensant à ses folles nuits à la campagne en compagnie de jeunes filles peu farouches.Il oubliait ainsi la maison de retraite.


Categories: E | Add a Comment

Être lessivé par les rapports conflictuels avec sa sœur. – Baptiste s’écroula sur le canapé, essœuré, il avait des envies de sœuricide. Constance venait de raconter à sa mère qu’il sortait avec sa meilleure amie, celle de sa mère, bien sûr.


Categories: T | Add a Comment

Souffrir devant la misère des programmes proposés sur le petit écran. — Georges télépâtit en essayant d’entrer dans le fonctionnement cérébral de la candidate qui, visiblement avait un maillon très faible au niveau des synapses.


Categories: 0-préférés, A | 4 Comments

S’interroger sur soi-même en tentant une communication avec son inconscient. — Paméla tentait de s’autopsyer mais c’était tellement douloureux qu’elle s’autohypnotisa et ne se réveilla jamais.


Categories: M | Add a Comment

Chercher à tout prix un mari pour ne pas coiffer Sainte Catherine. – La crainte de demeurer vieille fille comme sa tante Berthe fit qu’Aglaë marita dès l’âge de 12 ans. Hélas, son absence de retenue décourageait tous ses amants et elle ne se maria jamais. Elle s’était toutefois bien divertie, elle.


Categories: A | Add a Comment

Ruminer des pensées acrimonieuses. – Il zon encor refuzé mon manuskri, y son sekcist,  améra Zoé dont les idées n’étaient certes pas aussi mauvaises que son orthographe.


Categories: D | Add a Comment

Tenter de rendre plus malin un individu stupide. – On vous dit plus près de l’huître que d’Einstein, Adèle. Tentons de vous débêtir progressivement. Troquez les romans photos pour les BD et, surout, écoutez la radio au lieu de comater devant la télé, ce sera un bon début !


Categories: P | 1 Comment

Jouer les boulets auprès des autres. – John péniblait par nature profonde. Ses parents durent toujours le traîner de force à l’école où la maîtresse le confiait aux élèves plus âgés pour tenter de le dégourdir. Adulte, il s’incrustait chez ses collègues qui cherchaient désespérément une bonne fille un peu sotte à qui le marier.


Categories: F | Add a Comment

Étaler ses avantages, sa richesse, d’une façon ostentatoire. – Clara fastait : décolleté profond, robe près du corps et fendue très haut, dos nu, il restait peu de tissu pour masquer son corps plantureux qu’elle offrait avec largesse à tous les regards.


Categories: C | Add a Comment

Passer pour un pauvre type. – En affirmant avoir gravi à vélo le col de l’utérus, et avoir fait de la spéléo dans la grotte de Lourdes, Gaëtan conpassait dans les soirées branchées.


Categories: M | Add a Comment

Faire preuve d’adresse pour tenter d’atteindre le paradis. – Louis sautait habilement d’un problème à un autre, prenant garde de ne jamais franchir les limites, il poussait ses pierres d’achoppement toujours un peu plus loin, marellait pour séduire les femmes qui le tentaient.


Categories: E | Add a Comment

Faire retentir un éternuement explosif. – Ben terminait son sudoku du matin dans le métro quand un homme externua avec une telle puissance qu’il prolongea à l’infini la queue du dernier 9 dans un sursaut de terreur.


Categories: E | 2 Comments

Ramasser ce que jettent les autres. – Roland avait éboué quelques vieilleries à la décharge, puis un chat jeté d’une voiture sur la pelouse du square, et enfin une gentille femme fragile abandonnée par un de ses amis qui s’était avéré être un sale type.


Categories: A | Add a Comment

Couvrir de bijoux étincelants la femme que l’on affiche. – Midas aurigynait son insignifiante moitié aux repas officiels pour éblouir tous les participants qui avaient moins de pot que lui dans les affaires.


Categories: V | Add a Comment

Pour un des membres d’un couple, prendre un certain plaisir à s’imaginer seul(e) dans la vie. – Elsa, la blonde, veuvait devant son miroir. Elle essayait sa nouvelle petite robe noire et un chapeau à voilette en se disant qu’elle ferait une très jolie veuve.


Categories: E | Add a Comment

Laisser les autres deviner la suite. – J’ai emmené Lucie au cinéma, puis au restaurant, puis chez moi pour un dernier verre , puis … Victor etcétéra alors mais son sourire ne laissait aucun doute sur la suite à donner à ses confidences.


Categories: S | Add a Comment

Offrir des fleurs en étant certain de remporter ainsi une transaction. Don Juan sûrbouquait volontiers, c’est ainsi qu’il avait séduit Elvire, sa mère, sa bonne et même soeur Thérèsa qui venai d’entrer au couvent. Seule une statue lui résisterait.


Categories: G | Add a Comment

Aimer tout faire à plusieurs. – Jason travaillait en famille, il habitait avec ses beaux-parents, il mangeait avec délices à la cantine, sortait en boîte avec une bande de copains et emmenait régulièrement son épouse dans un club échangiste, bref il grégairait allègrement.


Categories: C | Add a Comment

Aller chaque jour au cinéma.- Marylynn cinédiait depuis son adolescence ; elle voyait tous les films dès leur sortie et changeait de salle fréquemment pour élargir les possibilités. Cinédépendante, elle dut subir un traitement antipelliculaire.


Categories: P | Add a Comment

Ébruiter des confidences sur les histoires de fesses des copains. – Paul sort avec Marion et Marc ne le sait pas encore, popotinait Martine. Ça, ça m’étonnerait qu’il l’ignore, surenchérit Adeline, car lui-même couche avec Paul qui lui raconte tout.


Categories: P | Add a Comment

Traîner sous la couette pour le plaisir de ne rien faire au chaud. – Avec toute cette neige qui nous enveloppe le paysage, je n’ai qu’une envie, avoua Bob, plumarder. J’aimerais mieux aller skier, proposa Annie qui avait 20 ans de moins.


Categories: D | Add a Comment

Dépasser un taux raisonnable dans l’émission de plaintes chevrottantes désagréables pour l’entourage. – La vieille dame décibéla en fin de repas avec une chanson sordide d’amour déçu, les trémolos insupportables étant amplifiés par un dentier vagabond savamment utilisé par la bêlante.


Categories: A | Add a Comment

Se poser des questions existentielles en nageant. – Jack piscinait chaque jour pour éviter une psychothérapie. Il laissait aller son esprit au gré des brasses coulées. Il aquabonvivait et tentait chaque fois le suicide par noyade mais il s’apercevait alors qu’il lui restait une raison d’exister : il adorait nager.


Categories: C | Add a Comment

Saluer d’un petit geste amical de la main. – Mathilde, qui est restée très jeune malgré ses 80 printemps, coucoue tout le voyage de Paris à Lourdes à chaque fois que son car est doublé par des automobilistes … Peut-être y aura-t-il un miracle sur place espère son mari.


Categories: C | Add a Comment

Multiplier les bourdes dans un bureau postal. – La jolie Mélanie conpostait régulièrement. Jamais elle n’affranchissait suffisamment son courrier, toujours elle se trompait de file d’attente, chaque colis béait dès qu’elle le posait devant le préposé qui devait le rescotcher …mais ce dernier était amoureux d’elle et lui pardonnnait ses erreurs.


Categories: L | Add a Comment

Manger trop gras le soir. – Charcuterie , maxi hamburger, force fromages et un fondant au chocolat baignant dans la crème, tu lipidînes à outrance.  est-ce pour compenser des pensées  libidineuses ?


Categories: D | Add a Comment

Interrompre brutalement un rapport sexuel. – Robert qui virtuosait une position nouvelle dans sa relation avec Solange fut déruté par un soubresaut orgasmique de sa compagne, ce qui l’éjecta sur la carpette.


Categories: B | Add a Comment

Servir de prétexte. – Elle bondosse ta soeur et ses maladies à répétition… elle ne s’appellerait pas plutôt Stefen ta soeur ? Elle ne serait pas plutôt en super forme ? Tu ne la soignerais pas d’une façon plus agréable que les toubibs ?


Categories: M | Add a Comment

Se comporter comme une teigne ; se dit « Pégérer » au masculin. – Vous appelez votre jolie voisine « pétasse », votre mari « abruti », votre chien « poubelle », votre belle-mère « charogne », vous mégérez odieusement madame Carabosse.


Categories: I | Add a Comment

Répondre par un mépris audacieux. – Monsieur, impertina Arnold, votre cours sur La Fontaine ne risque pas d’être volé par vos collègues  même si vous l’oubliez sur votre bureau, il serait plus utile aux toilettes, on  y manque de papier.


Categories: F | Add a Comment

Produire plus de bruit que de musique. – Arlette flonflonnait à l’accordéon dans les maisons de retraite de la Lozère. Heureusement, les résidents étaient surtout des déficients auditifs.


Categories: 0-préférés, E | Add a Comment

Pénétrer avec dégâts. — « Pourquoi pleurez-vous, Ruth ? Je n’ai pas effracté, la voie était libre et accueillante et j’ai même cru que vous y preniez plaisir. Je ne toucherai plus jamais à votre gazon anglais, je jardinerai ailleurs. »


Se transformer en un personnage ridicule, voire dégénéré. – Vous, mon bel Apollon, je ne vous reconnais plus. Vous avatarez en un minet gominé, à la tunique étriquée, et aux cothurnes dorés à talon compensé !


Mettre laborieusement d l’argent de côté. – Fred tirelirait depuis dix ans, centime après centime, pour s’acheter un cochon aussi rose et dodu que celui dans lequel il amassait son pécule.


Éprouver des sensations. Tant que j’étais dans le coma, je ne sensationnais plus. On sut que j’étais sauvé quand la jolie infirmière à la blouse mal boutonnée se pencha sur moi un matin.


Ressentir de nombreux états affectifs. Lola, tu passes avec moi de l’amour à la haine, de l’admiration au mépris, tu sentimentes n’importe comment mais au moins tu n’es pas indifférente. Veux-tu m’épouser, on ne s’ennuiera pas ensemble.


Ne pas ou ne plus s’adonner aux simulacres de la reproduction. – Ginette avait décidé de nadasexer. Sa relation adultère, qu’abritait l’automobile de Jules, ne la satisfaisait plus depuis qu’il avait, en écolo convaincu, troqué sa Mercédes pour une minuscule voiturette électrique :  eElle dépensait une fortune en frais d’ostéopathie.


Ne pas se faire remarquer. – Quand tu fais une grosse bêtise, Jojo, l’essentiel ensuite c’est de normaler, personne ne saura que c’est toi. Avec maman, ça marche toujours, conseilla Fred à son cadet.


Partir d’une supposition pour raisonner. – Hypothésons que votre femme est jolie, vous pourriez venir dîner samedi à la maison. Montrez un peu sa photo… Zut, j’oubliais, samedi on part chez ma grand-mère. On se téléphone sans faute hein !


Ne jamais remettre en cause sa relation à quelqu’un ou quelque chose. – Betty fidélait avec le coiffeur de son enfance, les fournisseurs de toujours, son chien sénile, Bobby, la marque Panhard pour ses voitures mais elle trompait sans hésitation son vieux mari.


Transformer en glaçons fruités. – La vague de froid subite et anachronique sorbetait les fruits très mûrs de cette fin d’août. Les insectes patinaient sur les pêches melba et les poires belle-hélène avant de mourir gelés à leur tour. Cela n’annonçait rien de bon pour la planète.


S’emmêler les aiguilles à tricoter. – Juju s’emberlitricotait depuis deux heures : pelotes emmêlées, deux mailles perdues en cours d’exécution, un trou au milieu de l’ouvrage. Elle décida d’aller s’acheter un joli boléro tout fait chez Pelote Magique.


Faire  travailler des sportifs sans obtenir de résultats positifs ; antonyme : « Entraîner » – Certains entraînent une équipe et la mènent vers la victoire, d’autres la rétrotraînent et l’envoient au massaccre.


Avoir de mauvais résultats pour plaisir de ne pas obéir. – Nicolas ânait avec virtuosité ; il avait commencé en classe et poursuivait sur cette voie dans sa vie d’adulte. Il promettait toujours mais n’exécutait jamais rien, pourtant certains croyaient toujours en lui. Une sacrée personnalité pour un petit homme !


Rédiger des règles de bon fonctionnement. – « Avant de vous demander en mariage, je vous demanderais de lire et de signer cette feuille sur laquelle je viens de charter afin que notre couple perdure… » Pour l’épouser, il dut manger sa liste devant l’autel.


Revenir sans rien rapporter. – Edith se désespére, son grand dadais d’Arno a beau sortir en boîte tous les week-ends, il bredouillit ; pas une fille ! pas un copain ! Il n’a jamais ramené qu’une chèvre gagnée dans une kermesse.


Ressentir des troubles qui provoquent un évanouissement. – Quand elle vit son Roméo dans les bras de son frère, Juliette vapa ; cet imbécile fichait en l’air ce qui aurait pu être une belle histoire d’amour.


Utiliser de l’or pour embellir. – La mode alors était d’orifier : les vêtements, la vaisselle, les sapins de Noël, même les chocolats ou les macarons. Il fallait que le luxe se niche partout d’une façon ostentatoire : c’était le début de la décadence.


Payer discrètement un supplément. – Georges découvrit avec horreur qu’il fallait potdeviner un certain Pierre, à l’entrée, pour pouvoir s’asseoir à la droite du chef sans passer par la case purgatoire.


S’amuser  sans retenue à la fête foraine ; par extension : mener une vie de bâton de chaise. – Toute la bande des douze foiriait dans les autotamponneuses quand JC se figea sur le volant : il venait d’apercevoir une superbe créature et éprouvait sa première émotion sexuelle, ce ut le début .


Avoir une faim insatiable mais malsaine. – Crésus, ce vieux radin, fringalait de louis d’or. Il vivait chichement pour en acheter toujours plus. Il mourut squelettique, si bien qu’il put encore économiser sur le prix du cercueil qu’il avait choisi lui-même.


Organiser des soirées pour élire le plus beau spécimen humain d’une région ; se dit « Misterer » pour un mâle. – La Lozère cherchait désespérément à réunir plus d’une dizaine de candidates pour misser à Mende afin de faire oublier à la population que, l’hiver, on s’ennuyait ferme.


Se débarrasser des bandits, brigands, voyous et divers malfrats. – Le ministre s’excitait à l’idée de nettoyer la capitale de toutes les crapules. Vite, il débandit le centre ville et annonça qu’il symboliserait ce projet par l’érection d’une tour de la délation civique.


Passer beaucoup de temps à travailler sur un dossier qui ne servira pas. – Marc ministérait depuis 15 mois sur une étude de prix. Il comparait le coût de pièges à souris et les frais que représenteraient l’entretien d’un chat. Pendant ce temps, chaque nuit,les rongeurs étaient les seuls à dévorer les dossiers archivés.


Lutter contre l’oxydation lente que produit l’absence d’entretien régulier. – Il n’avait pas su antirouiller dans son couple. Pas de mots doux, de gestes tendres, d’attentions au-delà des trois premières années. Le lien se corroda lentement puis, un jour, se brisa.


Provoquer des effets successifs et exponentiels. – Quand ils se virent, ils se précipitèrent l’un vers, l’autre, bouldeneigeant dans le supermarché. Il y eut écroulement d’une pile de boites de pois qui roulèrent jusqu’au rayon vaisselle causant au passage la chute de plusieurs consommateurs se rattrapant à tout ce qui se présentait et qui mêlèrent [...]


Être malicieusement libertin. – Coquiner n’est pas fauter, c’est juste y penser fortement et parler plutôt qu’agir, disait doctement Carlo, eunuque chez le Sultan de Constantinople.


Se comporter en rustre. – Quelle déception, hélassa Armand-Joël. Elle est jolie mais elle mange les asperges avec les doigts, les suce bruyamment, parle la bouche pleine, j’ai eu peur qu’elle plouque de même dans l’intimité.


Exprimer une déception. – Le prêtre émoustillé lu :  »J’ai comi le péché de chair, signé soeur Marie-Mariette ». Il rencontra vite la jeune nonne qui lui avoua s’être introduite dans la chaire, réservée exclusivement au curé. Il hélassa :  » Toujours aussi nulle en orthographe ! ça c’est impardonnable ! « 


Tirer plusieurs bénéfices d’une seule action. – Demain, emmène ta femme aux champignons. Je connais un endroit très escarpé où ils foisonnent. Avec un peu de chance, tu vas coupdoubler : elle glisse, se blesse et tu es tranquille pour un bout de temps. Ensuite, tu offres les champignons à ta belle-mère …et tu n’en [...]


Accomplir quelque chose d’exceptionnel. – Jimmy, n’oublie pas, c’est aujourd’hui que tu grandsoires : on t’en a trouvé une gentille, pas sotte, et très altruiste. Tu as bien retenu la leçon cette fois, tu te tais, tu l’embrasses et tu te tais toujours si tu veux passer à l’étape suivante.


Aller à la catastrophe.- Antoine, un double whisky, la demi-bouteille de Muscadet avec les huîtres, le plein de Brouilly avec la viande, deux verres de Nuit-Saint-Georges avec les fromages, trois coupes de champagne et un café calva pour digérer, vous droitmurez en prenant votre mobylette pour rentrer à Morzine.


Transformer le quotidien en merveilleux. – Depuis notre rencontre, nous alchimions si bien que ma vie ne sera plus jamais morose. L’amour, voilà le secret de la pierre philosophale !


Se faire un(e) ami(e). – Ne t’inquiète pas Marceline, avec Hildegarde, j’amicale, rien de plus. D’ailleurs, tu as vu comme elle a l’air sérieux avec ses moustaches naissantes.


Se consacrer à ses amis. – Aujourd’hui, j’amis : café du midi avec la bande d’anciens du lycée, goûter entre filles au salon de thé, apéro chez Jean et Vincent. Mais demain, j’amante.


Passer du temps avec sa famille. – Pour Noël, je famille, c’est la coutume ; mais pour le nouvel an, jamais, j’amis.


Se détruire les tympans en écoutant un baladeur à fond. – Mike M-pétait dans le métro secouant la tête comme un parkinsonien en crise, psalmodiant des paroles poétiques : « nique la société qui nous a baisés », défiant du regard ceux qu’incommodait la pollution sonore qu’il produisait.


Être remarquable par sa différence. – Votre amour pour d’Arcimboldo vous pousse à pittoresquer, mon ami : poireau en cravate, feuille de chou en béret,piments d’Espelette comme boutons de manchettes, vous vous affichez comme une grosse légume dans la profession des barbouilleurs, mais il y a des limites !


Avoir la nostalgie de son enfance. -  Bob l’éponge, ça ne vaut pas Mickey. Quand  j’étais petit, maman m’achetait des roudoudous, un délice ! rien à voir avec vos trucs gélifiés. Le dimanche, on se promenait en famille, à pied, on ne polluait pas.  Chaque semaine Aldebert enfançait, via Internet n, seul moyen de communiquer avec sa [...]


Categories: 0-non-retenus, T | Add a Comment

Rester à deux pour diverses activités. – Ce soir, j’ai envie de têtatêter avec vous, tranquillement … et ne me faites pas le coup de la migraine, je ne compte pas abuser de votre capacité à réfléchir.


Categories: 0-non-retenus, P | Add a Comment

Apporter un surplus de poussière. – Tom, arrêtez de vous gratter, je vous prie, vous poussiérez ma moquette noire. – Excusez-moi, ma Mie, mais je ne poussière pas, je pellicule et je psoriasise sans intention de nuire.


Categories: F | Add a Comment

Être très performant ; syn. : Balaiser. — Max, il fortiche ! Sélectionné à Tournez manège, à Koh Lanta, à monsieur Corrèze ! Il vient même d’avoir son brevet des collèges !


Ne pas servir. – Ma belle Cécile, votre cerveau virgine, c’est fort bien car vous êtes très jolie, très décorative mais aussi très inutile…et ainsi, vous n’en souffrez pas.


Faire tomber bruyamment. – Steve, passablement éméché, croyait poursuivre un éléphant rose dans un magasin de porcelaine. Alors qu’il allait en saisir la trompe, il bouscula une pile d’assiettes qui patratrassa, faisant fuir le mirage.


S’ennuyer à l’étranger, voire y être malade. – Ils ont touristé en Amérique du Sud, passant essentiellement leur temps à chercher les toilettes .


Collectionner les objets anciens de la Poste. – Ah ! le bon vieux temps des demoiselles du téléphone, je fantasmais sur elles en entendant leur voix ! Et le télégramme!l’art de la concision racle-denier. Monsieur Laffont pététait en regardant son album de timbres.


Se plaire à humilier les vieux. – Le blanc-bec médical, aigri de travailler en gérontologie, se vengeait en papihonnissant ; il donnait du « vieux débris » ou de « l’immonde résidu » aux résidents qui lui toussaient exprès au visage en postillonnant abondamment.


Prendre soin de ses ongles. – Vernis, lime, ciseaux, dissolvant, je vais pouvoir ongler et être belle quand il me demandera ma main.


Remplacer ses lunettes par des lentilles. – En 68, j’ai jeté mon soutien-gorge à la poubelle, je me libérais sexuellement ; aujourd’hui, je vire mes lunettes et je lentille. Je me libère oculairement.


Avoir des difficultés à utiliser les appareils modernes. – Mamie, il va falloir prendre une décision. Tu binioutes avec ton ordinateur, c’est normal, mais avec la télé, la machine à laver et même l’allume-gaz ! faut songer à la maison de retraite, tu sais.


Commettre une grosse erreur. – Mon tendre ami, je crains de n’avoir encore bavuré : j’ai conseillé à votre charmante épouse de vous décider à vous faire opérer de cette varice que vous avez sur le testicule droit.


S’installer au mieux pour se sentir bien. – Ma petite Prune, confortablons et aimons-nous sans craindre le lumbago.


Être gentil et attentif avec son prochain. – Vous allez être de mauvaise humeur encore aujourd’hui, M. Oursain : on vient de créer une journée nationale pour aimabler ; dur dur, hein !


Prendre sous sa protection. – Louis, pourquoi mentorisez-vous Jeannot ? Il n’a aucun talent. Ah ! c’est le fils de votre secrétaire … et vous aimez beaucoup sa mère. Autant pour moi.


Trouver une fortune. – Le petit Benoît adorait jardiner. Un jour, en creusant, il pactola et put acheter un motoculteur dernier cri ; il poursuivit ses activités foreuses et découvrit du pétrole… ce qui pollua son potager.


Se comporter de façon vulgaire. – Sacrebleu, Marie Marguerite, ton fessier de jument poulinière m’émoustille en diable, grossiéra Paul-Hubert, oubliant de vouvoyer son épouse qui le prit très mal.


Categories: 0-non-retenus | 2 Comments

Manquer de vigueur, de tenue. – Vous flasquez dans votre comportement et dans votre corps Adèle : aqueuse du cerveau et molle de la panse, le chaînon manquant entre la limace et la méduse.


Accroître une séparation. – Nous fossons irrémédiablement, nos relations se dégradent encore. Comme dit ma mère : lit à part, bientôt le départ !


Se jouer de la morale. – Oui j’ai séduit votre soeur, puis votre femme, plus tard, votre mère et enfin votre fille, mais vous, personnellement, je vous ai toujours respecté ! De quoi vous plaignez-vous ?,  cyniqua Maître Juan.


Ne pas se faire remarquer. – Pour être tueur en série, il faut savoir quelconquer longtemps ; c’est le meilleur chemin vers la célébrité.


Choisir la voie la plus courte. – Luc directe sur tous les plans. Il coupe court à toutes les questions embarrassantes. Il tire au but et marque à chaque fois : il a dix enfants. Il aime les distances évaluées à vol d’oiseau. Bref, il droitaubute sans hésitation.


Émettre un jugement négatif arbitraire. – Vous nullez pour tout, mon pauvre. Le film était nul, le restaurant aussi, votre compagne également ainsi que les collègues qui vous accompagnaient. Personne ne trouve grâce à vos yeux mais tous vous le rendent bien.


Faire un travail digne d’un professionnel. – Bravo Jacob, ta statuette du sanglier amoureux de la laie est admirable, ça a de la hure ! Tu as bien pro-créé, ton épouse sera fière de toi.


Porter des vêtements neufs qui ont l’air d’être abîmés. – Beverley, tu haillonnes grave avec ton perfecto frippé, ton pantalon déchiré et ton tee-shirt à trous. Ça a dû te coûter un max, ces fringues méga mortelles !


Être agréable avec tout le monde. – C’est bien, mon fils, tu gentilles spontanément mais à l’excès. Judas, tu me le prend en main, le petit, il tend l’autre joue quand on le frappe à l’école et il rentre couvert de bleus, ce crétin !


Accomplir une action jusqu’à l’outrance. – Vous compulsivez toujours ! Hier, vous achetez dix-huit paires de chaussures ; au déjeuner, vous reprenez six fois de la tartiflette ; ce soir, vous vérifiez à dix reprises la fermeture du garage. Hélas, tout s’arrête dès que nous nous couchons.


Mépriser les autres dès son plus jeune âge. – Le jeune paon pimbêchait dans la basse-cour, se pavanant partout, la queue déployée en éventail. Le vieux paon rigolait en passant à l’acte avec son harem habituel.


Faire une blague reposant sur la mystification. – Le joyeux Hubert, qui canularait avec art, félicita son subalterne : « Bravo Cyprien, vous avez commandé un cubitainer de Champagne rosé par notre comité d’entreprise  ! Faites bien attention à la mise en bouteille. »


Apprécier les bois et les forêts. – Bernard, il faudrait arrêter de sylvestrer, on vous cherche !


Agir de façon raisonnée. – Pour bien infidéler, il faut méthoder sérieusement, alibir avec art, et ne pas alzeihmerer afin de ne pas se culvendre.


Éprouver de la tristesse en raison de troubles intestinaux chroniques. – Papy mélancoliquait. Plus moyen de sortir et de s’éloigner des toilettes de plus de 10 mètres. Même ses amis espaçaient leurs visites à cause des odeurs.


Rater tout ce qu’on entreprend. – Le pauvre, il fiascote depuis toujours : les forceps à la naissance, toutes les maladies infantiles, des études avortées, un physique ingrat, une impuissance incurable, il vient de perdre son boulot.


Faire une action qui n’est pas coutumière. – Il se sentait l’âme folâtre et inhabituéla en achetant un bouquet de roses rouges à sa femme. Quand il entra, elle se mit à pleurer en disant « Ciel ! tu me trompes ! »


Émettre des doutes. – Si vous étiez un vrai escroc, sceptiqua Eugène, vous auriez l’air honnête et vous seriez riche.


Gérer le son, les images, les textes pour informer. – Quentin multimédiait en préparant son intervention du jour, il s’arrangeait pour parler lui-même le moins possible, étant d’une timidité si maladive qu’ il avait déjà multimédié auparavant pour demander sa fiancée en mariage.


Exprimer des sentiments exaltés. – Raphaël romantiquait dans des poèmes sirupeux qu’il destinait à Julia, sa bien-aimée : Vous êtes belle, ma tourterelle, je vous adule … Il ne trouva pas la rime qui convenait.


Apprendre le dur métier de parent. – Ma tendre Lucette, il va falloir parenter au plus vite car vous avez mis la barre très haut en me donnant des sextuplés.


Tromper les autres pour en retirer un avantage. – Il passait sa vie à imposter : il se fit passer pour une femme enceinte pour s’asseoir dans le métro ; il prit l’apparence d’un prêtre pour confesser de jolies femmes ; il poussa jusqu’à l’invalide pour se garer plus facilement.


Se détendre face à un grand stress. – En apprenant que votre femme vous quittait, vous avez ratatiné votre voiture de fonction, vous avez été viré si bien que vous allez être expulsé de votre maison. .Il faut absolument yogir : respirez à fond, détendez chaque muscle sans exception, bien que votre voisine de tapis soit très [...]


Regretter une action coupable. – Tu sais mon amour, je remorde. Je n’aurais jamais dû tromper mon mari avec toi dans cette voiture, c’est trop inconfortable, je vais avoir des bleus partout.


Être toujours dans le doute. – Vous ne savez jamais ce que vous voulez ; vous passez votre vie à incerter. J’en ai plus qu’assez de me dévêtir puis de me rhabiller plusieurs fois par jour, depuis trois mois ! J’ai droit à ma nuit de noce !


Categories: Z | Add a Comment

Tempérer l’expression de son exaspération. – P… de B… de M…! pensa Gérard qui venait de se taper sur le doigt en bricolant, mais, comme il était bien élevé, il zuta.


Categories: A | Add a Comment

Passer du temps avec un autre que son conjoint légal. – Un soir par semaine, j’amante et le reste du temps je marite°. L’astuce est de bien choisir le petit surnom tendre, le même, pour ne pas se cassepiper°.


Categories: V | Add a Comment

Utiliser le vous avec quelqu’un que l’on tutoie pour marquer la distance. — Je ne vous aime plus, bien que tu sois ma soeur, voustoya Nicolas à qui Pimprenelle venait de voler un paquet de bonbons.


Refuser de croire en un dieu. – Si Dieu existait, athéait Victor, il devrait de son souffle divin chauffer les églises l’hiver, il aurait plus de clients.


Se complaire à faire du mal à autrui ; synonyme « Mauvaisir ». – Belle Zébuth méchancetait depuis le berceau. Elle était née avec deux dents et mordait le sein de sa nourrice jusqu’à lui arracher des larmes.Vers dix-huit mois, elle arrachait les poils du chat qui lui servait de peluche. Pour ses six ans, elle fonça [...]


Ne s’en tenir qu’à ce qui est vraiment important. – Pas de temps à perdre à écouter vos jérémiades, Chimène, essentiellez pour une fois ! Ne litotez pas ! Ce mariage, c’est oui ou c’est non ?