DICTIONNAIRE DES VERBES QUI MANQUENT
Blog participatif de l'académie éponyme
Categories: 0-préférés, E | Add a Comment

Être au-dessus, être remarquable. — « Ha, Marie ! comme tu émines en douceur et en beauté », s’extasiait Gabriel qui venait de la visiter.


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Augmenter excessivement (en parlant des prix le plus souvent). — « Quoi ? 10 € le popcorn king size ! C’est du racket ! – Désolé, y’a pas qu’au Zimbabwe que ça inflate. Tiens, y’a la nano ice cream, c’est 5 € et en plus ça va te faire déflater. »


Categories: I | Add a Comment

Se rebeller. – À l’époque, même en rêve on n’aurait pas osé intifader. Il n’y avait ni avertissement, ni sommation : à la première boulette de papier, c’était direct le bureau du Surgé.


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Ne jamais faire défaut. — « Toujours là, même quand je ne suis pas dans le besoin, ah mon Jason, tu indéfectes, fidèle comme un mauvais pli. »


Categories: P | Add a Comment

Traîner sur les préalables. – Toujours très prise, entre deux avions ou deux conseils d’administration, Constance ne préliminait jamais. « Soyez directs, Messieurs, pas de fioritures, pas de salamalecs, sortez vos arguments et allez droit au but ! »


Categories: 0-préférés, V | Add a Comment

Parler fortement mais agir mollement. — « Où en sont tes recherches d’emploi, Jean-Pierre ? − J’économise pour m’acheter Votre CV nous a tuer. Ne va pas croire que je velléite, maman, c’est vrai que j’ai déjà 40 ans, mais je veux que tu sois fière de ton Janjan. »


Categories: 0-préférés, B | Add a Comment

Avoir l’humeur à l’assaut. — « Mon doux Kévin, mon paisible époux, ta Constance ne sera pas toujours là pour te protéger, arme-toi et bellique davantage, montre les dents et ferme les poings. L’homme est un loup pour l’homme, surtout pour l’agneau que tu es. »


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Crier en fâcheuse position. – Communiste et amnésique, Marie-Bénédicte mélangeait tout et les confondait tous. Elle cielmonmarissait en croisant son amant, donnait des rendez-vous galants à son frère, appelait papa son époux et envoyait de troublantes œillades à son fils. NB : pour des raisons inexpliquées, ne s’emploie pas au féminin.


Categories: P | Add a Comment

Offrir de la bière pour se faire pardonner. – Si tu crois que 6 fois 33 cl de 1664 suffiront à packtiser, soit tu surestimes la valeur du houblon, soit tu sous-estimes l’ampleur des dégâts.


Categories: 0-préférés, O | Add a Comment

Sortir de l’ordinaire et de l’identifié. Syn. : extrodiner. — « Unique et magistral, cet ouvrage ovnit, crâna le doyen de l’Académie, il vaut bien le gros Littré et les deux petits Robert. »


Categories: P | Add a Comment

Être grossier et prétentieux. – Tocard, pignouf, même tes gros mots sont petits. Tu paltoques sans talent et foutriques* sans allant. Un peu de classe, putain, quand tu castagnes !


Categories: I | Add a Comment

Citer ou lire intégralement. – Point n’est besoin d’inextenser notre beau dictionnaire pour le comprendre, fit remarquer le Doyen de l’Académie qui peinait à vendre son ouvrage et cherchait une nouvelle clientèle, on l’appréciera tout autant en picorant quelques verbes de-ci de-là.


Categories: A | Add a Comment

Attaquer personnellement, ad hominem. – Je veux bien que l’on débatte, mais arrête d’adhominer, vise plus haut et argumente, pérempta le sensible Nikolas qui était en master 2 de rhétorique managériale avec option latin de cuisine.


Categories: C | Add a Comment

S’inventer des problèmes insolubles. Proche de prisedetêter* – Pourquoi faut-il toujours que vous cyclocadriez ? Cindy, élargis ton cercle et toi, Dylan, arrondis les angles. Osez carrément l’adéquation !


Categories: 0-préférés, H | Add a Comment

Excepter. Syn. litt., forser*. — « Fors ma mère, son yorkshire et sa daube dominicale, et exceptés mes deux sœurs et leurs enfants, tu me dis tout aimer chez moi. Tu hormets donc l’essentiel : tous les miens seront tiens ou je ne serai tout à toi. »


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Gagner beaucoup d’argent. Du grec « chrusos », or et « orchis », testicule. — À vendre 5 € leur ouvrage, les Académiciens se doutaient bien qu’ils ne chrysorchiseraient pas. Peu leur importait, ils se nourrissaient de substantifs et de circonstancielles et n’avaient d’autre objet que de féconder généreusement leur maternelle langue.


Categories: T | 1 Comment

Bien placer un produit et se marrer de voir tous les gogos l’acheter. – Martin Heidepeace, entomologiste cévenole, venait de publier à compte d’auteur sa « Lettre au taon ». Le DG de Carrefour, son cousin germain, lui avait proposé de têtedegondoler et d’offrir un insecticide pour l’achat de trois livres. Le succès fut foudroyant.


Categories: 0-préférés, G | Add a Comment

Être maigre, chétif. ─ Constantine poursuivait son enquête en ethnographie amoureuse. Après son australopithecus qui ruguait* et prognathait*, elle observait maintenant un néo-agrégé de lettres à la syntaxe molle et au verbe court, qui gringalait et myopait*.


Categories: 0-préférés, P | Add a Comment

Pour la définition, voir l’exemple, ce sera plus clair. — Vous voyez, c’est facile : on presbyte quand c’est loin d’être clair de près alors que c’est clair de loin ; on myope quand c’est à peu près clair de près mais loin d’être clair de loin. Bon, nous sommes loin d’avoir tout vu.


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Bruire ou crier de façon assourdissante ou discordante. — Dylan pitié, mets-toi à la peinture. Même seul avec ton triangle, sans rire, tu arrives à charivarir.


Categories: P | Add a Comment

Répéter comme un perroquet, machinalement. – Moïse, ose la différence. Tu psittaces sans audace et copie-colles sans discernement. Disside* et précurse* au lieu de suivre le cortège grotesque d’une humanité qui piétine.


Categories: C | Add a Comment

Faire un peu. [Se prononce chouiller] − « Qui chouïe à vingt ans, rouille à trente ans ».


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Manger de conserve. — « Constantine, mon enfant, le lien social, l’héritage culturel et la complicité familiale sont en péril, excathédra* Constance. Ouvrez-vous, ma fille et retrouvons-nous : commensons, libre-échangeons, partageons nos humeurs. »


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

L’aimer sa France. Syn. chauviner*. — Dylan, Kévin et Cindy avaient accepté d’aller cocoriquer au Grenelle de l’identité nationale. – « Moi, la France, j’la kif grav ! – La même. Surtout les françaises, et nique les racistes. – mdr ! – Non sérieux, la France c’est les couleurs de l’arc-en-ciel. – Oui ben justement [...]


Categories: 0-préférés, S | Add a Comment

Faire furtivement et par derrière. — « Dis donc Dylan, tu ne serais pas en train de subrepticer ? Je suis déjà chargée et c’est complet », décréta Cindy avec poésie.


Categories: 0-préférés, D | Add a Comment

(Par aphérèse, exmachiner). Résoudre avec panache et inspiration les problèmes les plus désespérés. — « Tu es au chômage, EDF ne fait plus crédit, tu as bu toutes les bières, il pleut depuis une semaine et j’ai mal à mes dents du fond, alors tu m’exmachines un truc énorme ou je te quitte sur-le-champ ».


Categories: H | Add a Comment

Sens strict, mourir de rire en voyant gicler du fromage blanc et pâteux lors de l’ouverture transversale et hypo-ombilicale de son ventre. Sens large, se suicider. – Quoi ? tu t’hara-kiriras si on vote la redevance joystick ! Mais Dylan c’est moi qui ris. Tu mourras dans ton canapé d’une implosion de télé ou d’une [...]


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Se déplacer avec difficulté. — « Je n’impote pas, je rationalise mes déplacements », nuança Dylan, qui venait d’optimiser son PDD (plan de déplacement domestique) : lit, WC, réfrigérateur, canapé, réfrigérateur, WC, lit…


Categories: 0-préférés, V | Add a Comment

Papillonner conjugalement. — « Mère, rectifia Constantine, je ne volage pas, j’étudie la diversité des comportements sexuels. »


Categories: O | Add a Comment

Avoir des chances minces mais non nulles de réussir. − Tant que ce n’est pas fini on ne peut pas dire qu’on est un loser, se convainquait Jean-Pierre, quadra sobre et célibataire, disons que j’outside. Attention au dernier virage les filles !


Categories: 0-préférés, P | Add a Comment

Voir des phallus partout. — Le moindre objet oblong la faisait phalluciner. Ses rêves étaient remplis de champignons aux formes évocatrices. Elle voulut consulter mais la poignée de la porte du psy la laissa rêveuse, sur le seuil.


Categories: C | Add a Comment

Bouder. – Allez, arrête de caca-boudiner, c’était pas ce que tu crois avec ton copain Dylan. Bon, je t’invite au resto, ce sera coca-boudin, risqua Renée. − C’est pas drôle, râla Jason, en plus, moi, je suis bière-pizza.


Categories: P | Add a Comment

Vendre cher des traitements contre des maladies imaginaires. Syn. baxtériser*. – Je pourrais bien profilaxer moi aussi, rêvait Julien L. On dirait que la bêtise serait une maladie contagieuse très grave et je refourguerais à toutes les écoles mes réponses pour un champion immunisé.


Categories: 0-préférés, H | Add a Comment

Annoncer une fin proche et brutale. — Il est des chutes imprévisibles, celle du CAC 40, celle du mur de Berlin. La tienne est inscrite en gras sur ton front. Tout hallalit en toi, ça immine et ça sera violent. Ne pas conf. avec HALALER, de l’arabe حلال [ḥalāl], « permis », être consommable selon [...]


Categories: C | Add a Comment

Rester figé, les membres raides. – Je te le concède, Priape, la baronne est séduisante, mais de grâce, s’agaça Constance, cesse de catalepser quand cette garce caresse son sale clebs.


Categories: I | Add a Comment

Vite-faire, sans préparation. – C’est nul ta musique Frantz, si tu veux imprompter, quitte le conservatoire et va distraire les alcooliques du bar d’en face. Ici, on lit ce qui est écrit sur le prompteur, pas un dièse de plus, pas un bémol de moins.


Categories: 0-préférés, G | Add a Comment

Espérer séduire en offrant de la charcuterie. ─ « C’est vrai mon lapin que j’aime la tête de veau sauce gribiche, mais quand même, me galantiner pour nos vingt ans de mariage, t’es vache. »


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Ne pas respecter les règles de convenance. — « Votre sex-toy en pendentif, Mademoiselle Cindy, ce n’est pas tant que ça indèce, c’est surtout terriblement inesthétique. »


Categories: 0-préférés, R | Add a Comment

Accuser formellement réception. — « Passe-moi le beurre. – Qu’est-ce qu’on dit ? – Merci. – Merci qui ? – Eh ça va ! Tu veux peut-être aussi que je te la récépisse ta margarine ? »


Categories: H | Add a Comment

Str. s. juxtaposer deux voyelles dans deux syllabes qui contiguent* (ex. oasir*) ; lat. s. manquer de cohérence. ─ Y’a un truc qui hiate chez toi, Moïse, quand tu passes en boucle ton évangile de la décroissance sur le mégaphone high tech de ton Audi tunée.


Categories: M | Add a Comment

Bad tripper à l’occasion d’une migration spirituelle. – Arrête de métempsychoter Dylan, d’accord tu risques de revenir dans le corps de Cindy ou d’Anaxagore, ton poisson rouge, mais imagine un peu que tu te réincarnes en moi, s’ecstasia* Jason.


Categories: 0-préférés, A | Add a Comment

(Ou aficioner), être un amateur passionné. −  » Je vois bien, mon Jason, que ta Renée, elle t’émotionne. Mais m’aficionaderas-tu toujours quand je n’aurai plus ni dents ni mémoire, et serai-je encore ton chou quand mes organes auront chu plus bas que le NASDAQ ? « 


Categories: A | 1 Comment

Être dépendant. ─ Ma Renée, t’es mon soleil et ma terre, poétisa Jason, mon H2O, ma vitamine C : j’addicte du nord au sud. Une nuit sans toi, c’est l’asphyxie, la sécheresse, la détresse.


Categories: 0-préférés, G | 1 Comment

Être grossier, lourdaud, se comporter comme un gougnafier. Syn. malotruire* ─ « Non Dylan, tu n’exprimes pas ta différence, tu gougnafes et c’est tout : tremper ses crottes de nez dans son café ne relève pas du relativisme socio-culturel. Bon, combien de sucres ? »


Categories: 0-préférés, S | Add a Comment

Commander et régner avec autorité et par derrière. — « Camarades, les patrons nous sodominent. L’échine courbée et le pantalon baissé, nous en redemandons. Il est temps de nous redresser, fièrement, de faire face et de les acculer contre le mur de leur mépris. »


Categories: R | Add a Comment

Faire circuler une rumeur en s’appliquant à l’amplifier et la déformer. Vern. ladilafaire. ─ « Vous êtes au courant ? Constance est homo » ; « Vous connaissez la nouvelle, Constance est bi ». Le tout Neuilly rumait. « Elle est nympho, comment vous l’ignoriez ? » ; « elle est SM, ça je m’en [...]


Categories: P | Add a Comment

Renverser le pouvoir en place, le plus souvent de façon violente. ─ Dis donc Dylan, on n’est pas à Mada et tu ne t’appelles pas Bob Denard. Tu renvoies tes copains et tu me remets Michel Drucker. Tu putscheras demain.


Categories: V | Add a Comment

Parler une langue peu compréhensible. Syn., jargonner, charabier*. ─ L’oncle Albert-Jean avait le purisme linguistique gallocentré : quand l’on utilisait des mots venus du nord, on volapükait, et des mots venus du sud, on charabiait*.


Categories: P | Add a Comment

Avoir la mâchoire inférieure saillante. ─ Cindy, je ne te connaissais pas cette délicate passion pour la préhistoire. Ton dernier amant râle, rugue*, remugle et prognathe comme un pithécanthrope. En plus, il aime la viande faisandée, ajouta Dylan, jaloux et méchant.


Categories: T | Add a Comment

S’arranger par une opération commerciale ou boursière. ─ Non Moïse, on ne peut pas transacter une bonne place là-haut. D’ailleurs, il se raconte même que c’est déjà complet.


Categories: 0-préférés, L | Add a Comment

Être porté à l’excès sur la chose sexuelle. ─ « Dylan, t’es pas le seul à lubriquer, y’a pas mort d’homme, c’est pas un crime, mais fais-le avec panache et convivialité au lieu de trioler* avec ton joystick et ton Sopalin©. »


Categories: R | Add a Comment

Grimacer un vilain rictus. ─ Ma Constantine, ne sois pas trop lisible, sache préserver une part de mystère et ne dévoile pas tes intentions immédiatement. Selon que tu veux ou non, tu rictes ou tu mictes*, c’est insuffisamment codé.


Categories: 0-préférés, B | Add a Comment

Afficher un air satisfait sans que l’on puisse savoir s’il s’agit d’une noble sérénité d’une franche niaiserie. ─ « Kévin, mon tendre et si sensible époux, je te sais gré de me soutenir dans cette épreuve des mondanités, mais de grâce, cesse de baver en béatant quand la baronne te sourit. « 


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

S’exprimer par stéréotypes. ─  » Prolétaires de tous les pays, uni… — Ah non, Kévin, surveille ta langue, tu peux pimenter de gros mots, inciser du verlan, tu peux même angliciser, mais par pitié ne cliche pas « , exigea Constance Leroy de Merlin.


Categories: E | Add a Comment

Payer son écot, sa part. ─ Nous étions 13 à table, et je n’ai que 12 chèques, qui n’a pas écoté, s’énerva Rhésus ? C’est moi Monsieur, répondit Albert-Jean, mais je n’ai pas bu de vin et je suis allergique au froment. Menteur, hurlèrent les autres.


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Rester bref. ─  » Pas mal, ta morale en dix points, Moïse, tu concis avec justesse et compresse avec justice : le petit livre rouge était gros et rigide, et l’éthique de Thélème imprécise et laxiste. « 


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Râler à contretemps. ─  » Oui, je sais Dylan, tu vas encore me dire que je râle et peste quand toi tu béates*, mais si j’intempeste, c’est parce que ton bonheur, je ne le reconnais pas, il vient d’ailleurs « , rognonna Cindy.


Categories: 0-préférés, P | Add a Comment

(Pop.) Être pote. Syn. amiamir. ─ J.-P. découvrait le speed dating. Il proposa à sa partenaire « un départ immédiat et sans escale pour un embrasement cosmique ». « Je préfère qu’on pote » lui répondit-elle. « … de pomme », tenta-t-il, vainement.


Categories: 0-préférés, E | Add a Comment

Tortuer, mais en plus lent. ─  » Moïse, c’est vrai que le corbillard escargote, mais tu n’aurais pas dû prendre ton Audi pour emmener le corps au cimetière. Tous les psys te le diront, on ne fait pas son deuil à 180 km/h. « 


Categories: E | Add a Comment

Interrompre sa défécation. Délivrer un étron inachevé ou mal moulé. ─ Surpris par une terrifiante et stridente alarme, Jordan, quadra centriste, étronqua dans la panique et quitta les lieux encore déculotté.


Categories: L | Add a Comment

Être porté sur les plaisirs charnels, syn. sensuer*. ─ Constantine ma chérie, lasciver n’est pas pouffier*, c’est un art, une métaphysique, une mission : il faut être tout à la fois chorégraphe et poète, il faut maîtriser le clair-obscur, l’aigre-doux et la dialectique de l’offre et de la demande.


Categories: 0-préférés, E | Add a Comment

Faire une pause. Syn. répiter*.  » Mon psychocoach m’a conseillé d’entracter avec Dylan. Ça fait maintenant trois ans qu’il me joue la même scène, il connaît bien son texte mais ne met plus le ton. On va réfléchir en coulisses et voir si on s’engage dans l’acte II. « 


Categories: O | Add a Comment

Verbaliser ou substantiver des onomatopées existantes ou non. ─ Je splatche ton joli grunch, j’onomatope le top de ton cloups, je tricaste et je décrupse. Oups, trop tard, ton dring a plataqué sur le catafloc et la zamalagame a déroufflé, que faire mon dieu ? Si j’encaspecte ton cruptozippe j’ai peur de surupter en pataclouse, [...]


Categories: 0-préférés, H | Add a Comment

Constater ou dénoncer quelque chose qui ne va pas. — Comme à chaque fois qu’on lui proposait un travail, Dylan houlala : « Mais c’est très dangereux ça ! », s’angoissa-t-il, fermement accroché à son joystick.


Categories: O | 1 Comment

Bien voir. ─ Alors, Monsieur Jordan, vous myopez* ou vous presbytez* ? ─ Non, docteur, ça va, j’ocule bien, même que je nyctalope* ; je viens vous voir parce que dans mon rêve, le même toutes les nuits, au moment où je rencontre la femme de ma vie, l’image devient floue.


Categories: 0-préférés, S | Add a Comment

Rechercher ou susciter les plaisir des sens. ─ Chez les Leroy de Merlin, on avait la culture libérale et la licence cultivée. Toujours distinguée, jamais précieuse, Constance sensuait tout uniment du corps et de l’âme, elle pouvait passer des délicatesses saphiques aux subtilités socratiques sans solution de continuité.


Categories: 0-préférés, S | 1 Comment

Être collant, vivre en parasite. Célibataire fidèle et quadra sans opinion, Jordan n’occupait son studio que trois ou quatre jours par mois. Le reste du temps il sangsuait chez sa mère, surtout les jours du flan à la vanille.


Categories: V | 1 Comment

Voir ses charmes perdre de leur lustre avec le temps. ─ Oh mon Jason, renifla Renée, je vénuse et fatigue je le sens bien, et toi pourtant, toujours tu me fêtes et me gâtes comme une nymphette.


Categories: 0-préférés, B | Add a Comment

Manger pas cher dans un resto pas cher. — Marre de barquetter*, déjà fastfoodé hier, on n’a qu’à bouibouir aujourd’hui dans une de ces gargotes de la rue du Quai.


Categories: I | Add a Comment

Commettre une absurdité. Syn. incohérer*. ─ Chômeur sympathique et quadra stable, Jordan était plutôt honnête et sensé dans la vraie vie. En revanche sur le web, il ineptait quand il ne trichait pas et niaisait quand il n’ineptait pas.


Categories: S | Add a Comment

Tenir des propos confus, disparates et dénués de pertinence. ─ « Tu n’adulteras* pas ta mère ; tu ne convoiteras pas l’Audi du paternel ; tu honoreras ton voisin six jours et le septième te reposeras… » et toi Moïse, tu cesses de salmigondir où je te licencie.


Categories: E | Add a Comment

Être ivre. ─ Cindy devait à son enfance à la ferme de supporter l’odeur de lisier et de ne jamais ébrier. Elle pouvait boire beaucoup et n’importe quoi sans jamais vomir ni dormir sous la table.


Categories: P | Add a Comment

Répéter des banalités qu’on peut lire et entendre partout. Utiliser noms et verbes qui ne manquent vraiment pas. ─ Je suis quadra et sans enfant, je °cliche et poncifie, et si je m’applique, je °banalite et lieucommune*. Pourtant Maman m’a acheté Comment se faire des amis et Papa m’a donné son dictionnaire des synonymes. J’aurais [...]


Categories: D | Add a Comment

Se dégrader, °décader, dégénérer. ─ Je me souviens de toi et de tes frères, Moïse, vous étiez fougueux et féconds, pleins de rêves et de désirs, joyeux et intrépides. Je vous retrouve aujourd’hui, vous déliquescez, amorphes et résignés, vous sentez l’ennui et le pipi, vos rêves sont frileux et vos désirs honteux.


Categories: 0-préférés, O | Add a Comment

Se comporter comme un odieux personnage. ─  » Kévin, mon noble compagnon, je te devine innocent et je sais comme le sinistre baron odie avec vulgarité, mais de grâce cesse de jouer au strip je-te-tiens-par-la-barbichette avec la baronne « , exigea Constance.


Categories: 0-préférés, S | 1 Comment

Être absurdement bizarre et bizarrement ridicule. ─ Comment te dire tante Cindy ? Ce n’est pas vilain, mais tu saugrenuis un peu dans ta robe vichy à volants. Pour la crête, ça fait intelligent Tantie, mentit gentiment Ti-Jean.


Categories: 0-préférés, B | Add a Comment

Exercer une activité volontairement et sans rien demander en retour. ─ « Oui Moïse, je sais que tu fais des tout petits prix avec ton Audi, mais ça ne s’appelle pas bénévoler, ça s’appelle taximarronner. »


Categories: F | Add a Comment

Tromper, ruser. ─ Donc, tu t’es fait pirater ton PEL et la postière est partie avec ton livret A. Tu fallaces Jason, t’es nul au poker et t’es nul en mensonges.


Categories: 0-préférés, M | 1 Comment

Vouloir nuire. ─ Quadragénaire végétarien et sans emploi, Jean-Pierre aurait été incapable de malveiller, même sous la menace. Mais notre société ne fait qu’une bouchée des gens bons comme lui.


Categories: R | Add a Comment

Jeûner avant de faire ses pompes et °abdofessier après un repas frugal. ─ Le pain beurré avec ton sandwich frites-saucisse, Cindy, est-ce bien nécessaire ? Sans aller jusqu’à régymer, tu pourrais être davantage à l’écoute de ton corps et ses besoins.


Categories: M | Add a Comment

Noyer son dégoût de vivre, avec ou sans glace. ─ Ah non ma Constantine ! tu ne vas pas mélancooliser pour un minable pareil. Va t’en trouver un autre. L’amour c’est comme l’équitation, après une chute il faut immédiatement remonter, conseilla Constance, en cavalière expérimentée.


Categories: 0-préférés, M | Add a Comment

Cacher sa tristesse derrière une conjonctivite. ─ Célibataire longue durée, Jean-Pierre avait décidé de se prendre en main. Il ne se lamentait plus en public et si une larme lui échappait, il mélancollysait :  » fichue allergie « , mentait-il.


Categories: M | 1 Comment

Exécuter ce geste de politesse et de respect désuet, certes, mais tellement distingué, le baisemain. ─ Kévin, mon unique, tu fais bien de manubaiser nos invitées, mais sois gentil de te moucher avant et n’oublie pas, c’est le contraire de la soupe, tu dois porter tes lèvres à leurs mains et non l’inverse, précisa Constance.


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Être incapable. — « Avant mon mariage avec Constance Leroy de Merlin, j’infichais en tout, avoua Kévin. Aujourd’hui, je suis classé au golf, je fais rire la comtesse et j’écris de la poésie expérimentale. » [Arg. : infoutre (ne pas conclure). ─ Elle a beaucoup parlé, on a un peu bu, elle s’est endormie, je [...]


Categories: I | Add a Comment

Faire un infarctus, du myocarde le plus souvent, syn. °myocarder. ─ Mon Jason, tu es plus beau chaque matin, j’en ai les yeux qui tricotent et le palpitant qui clignote : tu veux que j’infracte ou quoi. [Rem. On évitera de commettre, comme la Renée, le barbarisme infracter.]


Categories: M | Add a Comment

Être joufflu. ─ Salut Cindy, dis donc, ce n’est pas la crise pour tout le monde, sans vouloir être méchant, tu lippes*, tu goitres* et tu maffles comme un poupon survitaminé, railla Dylan. C’est sûr que ça doit faire envie quand on souffre d’une atrophie du bulbe et d’un rachitisme du gland, répondit-elle, sans vouloir [...]


Categories: U | Add a Comment

Se cacher derrière le col de l’utérus et attendre le passage du gynéco pour lui sauter dessus en hurlant. ─ Hou, hou, brailla le néo-né, utérusant comme un Sioux. Puis déçu de ne surprendre personne, il strangula l’obstétricienne de deux tours de cordon, arracha le scalp pubien de la parturiente voisine et força le maïeuticien [...]


Categories: 0-préférés, B | Add a Comment

(Verbe polysémique et déroutant : 1. conduire sur une route à deux voies ; 2. prendre deux voies différentes, syn. diverger. ─ « Trois ans main dans la main et combien de nuits blanches, mais notre duo s’achève là, il nous faut birouter », renifla Dylan en enterrant son joystick préféré.


Categories: Y | Add a Comment

Stigmatiser, de manière raciste, des comportements supposément juifs. ─ Pauvre Dylan, tu as l’air de quoi à me youpiner sans inspiration et avec l’accent du nord : mon père est breton, ma mère est belge par son père et serbo-croate par sa mère, et moi je ne crois qu’en mon Audi, dit Moïse, exhibant fièrement [...]


Categories: B | Add a Comment

Se comporter comme une dinde mais en moins distingué ou comme une oie mais en plus stupide. ─ Kévin, mon pinçon, je respecte tes origines pastorales mais cesse de bécasser comme une truie, de jacasser comme un blaireau et de bavasser comme une buse, meugla Constance, zoophobe avérée.


Categories: C | 1 Comment

Se comporter comme un bigot, un bondieusard. Syn. dévoter*. ─ Kévin, mon fidèle époux, tu voudras bien, à titre exceptionnel, pipicacater* ce soir, supplia Constance. Je t’ai mis à côté de la duchesse, elle culbénit avec ostentation et conviction, et il est hors de question qu’elle nous pourrisse l’ambiance.


Categories: P | Add a Comment

Avoir l’humour scatocentré. ─ Kévin, mon éternel, si je t’ai offert la nouvelle édition du DVQM, si subtilement poétique, c’est pour que tu cesses de pipicacater à chaque repas, même si ça fait beaucoup rire la baronne.


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

N’être ni voyant, ni voyeur, ni visionnaire. — « La première fois qu’on s’est vus, mon Jason, je l’avoue, je ne t’avais même pas vu. Alors, que tu aies eu envie de revoir ta Renée, ça, je l’avais complètement imprévu. Aujourd’hui, vu ce que l’on est devenus, eh bien c’est tout vu, voilé voire invisible, [...]


Categories: G | Add a Comment

Habiter un gourbi, logement sommaire et souvent insalubre. ─ Comme la vie peut °imprévoir. Hier encore, Kévin gourbissait dans le bruit et les odeurs, aujourd’hui, il déjeune au guest house du club de golf et dort dans la soie à côté de Constance Leroy de Merlin.


Categories: N | Add a Comment

Avoir une valeur absolue relativement proche de zéro. ─ Quadra sans emploi et végétarien non pratiquant, Jordan était d’humeur stable. Ce matin pourtant, au réveil, il se répéta, pleurant sourdement : « je nullite complétement, je n’ai que trois amis inconnus sur Face book, je vacuite* et végète, sans voix ni toi ».


Categories: R | 1 Comment

Aller à, ou donner une réception mondaine. ─ Kévin, coaché par son élégante épouse Constance, apprenait vite. Il savait complimentir* avec vraisemblance et manubaiser* avec naturel. Il est vrai qu’il ne manquait pas d’entraînement à raouter deux ou trois fois par semaine.


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Faire l’hypocrite avec de fausses manières douces et humbles. ─  » Tu chafouines*, Jason, tu chattemites, tu me chalines* et compliments*. Va au fait, si c’est pour une autorisation de sortie ce soir c’est non « , trancha Renée, inflexible.


Categories: C | Add a Comment

S’ennuyer à mourir dans un club de vacances. ─ Jordan, quadra sympathique et non-fumeur, avait économisé sur ses allocations chômage pour partir en vacances. Las, ce club n’avait séduit que des quadras sympathiques et non-fumeurs. Dieu qu’il clubmerdait !


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Craindre l’introspection. ─ « Cindy, tu parles et t’agites, pourquoi introphober ? Fais retour en ton moi, fais séjour en ton toi, écoute ta lumière intérieure. Cherche bien, inside toi, il y a Princess Cindy. »


Categories: N | 1 Comment

Rouler des nems. ─ Il arrivait à Jordan de s’ennuyer. Quadragénaire célibataire et glabre, il s’était mis à la cuisine orientale. Aujourd’hui, c’était rouleaux de printemps, il finissait son 84e. Quand on nème on ne compte pas, in-pettait*-il hilare.


Categories: S | Add a Comment

Prendre dans ses bras et serrer fort sur son cœur un être cher et aimé sincèrement. ─ Mon doux Jason, mon rêve diurne, viens que je te seincère. C’est la 3e fois cette année que tu me souhaites mon anniversaire. Oh, l’amour nous trouble, hoqueta Renée.


Categories: T | Add a Comment

Lambder*, tartempionner*, être un individu quelconque. ─ M’en fiche de ne pas être moi-même, revendiqua Cindy, pas l’âge d’être vintage. Ce que je ne veux pas, c’est trucmucher : fille grise sur fond gris. Alors je crête*, je pierce, je lippe*.


Categories: L | Add a Comment

Avoir (ou se faire faire) de grosses lèvres. ─ Cindy, creuse profond en toi et va chercher inside « la vraie Cindy », au lieu de te perdre dans des flux aliénants et des bad attituds. D’abord il y a eu la crête, puis le baggy, et aujourd’hui tu te fais lipper.


Categories: P | Add a Comment

Être atteint de psoriasis. ─ Jordan, quadra célibataire et charitable, s’était mis au yoga parce qu’il psoriasissait. Il s’était aussi inscrit sur Face Book, ça tombait bien, on n’était pas obligé de mettre ses coudes et ses genoux sur la photo.


Categories: 0-préférés, M | Add a Comment

Enlever le haut et garder le bas. ─ « Chez les Leroy de Merlin, nous avons anticipé la décroissance : grand-mère a commencé en bikinant, mère monokina, je me résigne, moi, à microkiner. Ma fille attend le retour de la croissance, enfermée dans la cabine. »


Categories: P | Add a Comment

Être mal élevé, rustre. ─ Kévin le savait, Constance lui autorisait tout, à condition qu’il le fasse avec distinction, ce qui n’était pas pour être chose aisée : chez eux on pignoufait de père en fils depuis plusieurs générations.


Categories: B | Add a Comment

Avoir la beatnik attitud, i. e. cheveux longs et sales, marge et résistance, herbe et folk. ─ Non Cindy, tu as beau te patchoulire*, avec ta crête tu ne beatnikes pas du tout, tu punkes, à la rigueur tu iroquoises.


Categories: R | 2 Comments

Soigner sa ligne. ─ Constance, d’un métabolisme avantageux, bidochait* biquotidiennement. Pourtant, et quoiqu’elle fût tout en courbes fort harmonieuses, elle n’avait jamais régimé.


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Avoir une tête de fouine ; ruser, être sournois, fourbe. ─  » Ah mon Chason, viens que che te chaline*, tu chafouines comme un achent de la Chtasi, mais che t’aime quand même « , chuchura Renée.


Categories: E | Add a Comment

Attendre tranquillement la suite de la vie. ─ Jordan était un célibataire non-interventionniste et un quadragénaire patient. Il savait qu’il LA rencontrerait, nul besoin de bousculer le temps. Il vespérait*, serein et souriant ; il espépérait, placide et optimiste, trimbalant sa bonhomie sur les avenues de l’existence.


Categories: A | Add a Comment

Accuser publiquement les malvoyants. ─ Que penser d’une société qui astigmatise ses malvoyants, exploite ses femmes, abandonne ses vieux, enferme ses jeunes, sacrifie ses pauvres, ignore ses poètes, condamne ses marginaux, refoule ses étrangers pour idolâtrer ses footballeurs.


Categories: N | Add a Comment

Donner ce qu’il y a de mieux. ─ Tu le feras courir, je lui apprendrai à bien se tenir. Je l’aimerai avec tendresse, tu sauras être autoritaire. On va necplusultrer pour notre petit, mon Jason. Je suis tellement impatiente d’aller le chercher à la SPA.


Categories: 0-préférés, A | Add a Comment

Marcher en se suivant les uns les autres. ─ Il bridgeait maintenant avec finesse, notre Kévin, et s’exprimait avec délicatesse. Mais Constance n’avait jamais pu l’empêcher de lancer une chenille à chaque fête. « Allez les gens ! Alaqueuleulons ! » criait-il immanquablement.


Categories: A | Add a Comment

Se chauffer la voix avant une plaidoirie. ─ Jason avait appris par cœur son argumentaire pour justifier son retard, et, avant d’affronter sa Renée, en ce dimanche froid et matinal, il avocalisait sur le pas de la porte.


Categories: 0-préférés, B | Add a Comment

Raconter des histoires et autres fadaises. Syn. coquecigrure*. ─  » Donc, Jason, hier, tu es sûr, au bar, c’était ton sosie. Évidemment. Et la blonde était en fait une extraterrestre. Bravo, tu billevèses avec art. Bon, ce soir, évidemment, tu canapes*.  »


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Profiter de l’instant présent, être habile à la cueillette du jour. ─ Sa mère était engluée dans un passé moisi ; sa fille attendait naïvement un avenir charmant. Constance, quant à elle, carpédiait, se délectant goulûment de chaque instant.


Categories: 0-préférés, A | Add a Comment

Saluer Marie, César et les autres. ─  » Moïse, voudrais-tu perdre cette habitude d’avéer solennellement tous tes « potes » quand tu rentres en classe ? On dirait Nadal sur le central. Va t’asseoir à ta place et révise tes tables. « 


Categories: S | Add a Comment

Être atteint de loucherie. ─ Dylan, arrête de toujours straber sur l’assiette de ton voisin. Tu es mal servi ? Qu’est-ce qu’elle a de plus que moi ?… non pas son assiette, sa femme !


Categories: M | Add a Comment

Pour la définition, voir l’exemple infra, ce sera plus clair. ─ Vous voyez, c’est facile : on presbyte* quand c’est loin d’être clair de près alors que c’est clair de loin ; on myope quand c’est à peu près clair de près mais loin d’être clair de loin. Bon, nous sommes loin d’avoir tout vu, [...]


Categories: 0-préférés, S | Add a Comment

Exhaler une forte odeur de séduction. — « Mon Jason, ce que j’aime chez toi, ce n’est pas que tu sexappeales, c’est que tu l’ignores. Tu pues le charme à cinq cents mètres à la ronde, et toi, tu n’ocules que ta Renée. »


Categories: 0-préférés, N | Add a Comment

Être persona indesirata. ─  » Ce n’est pas que tu nongrates, bien au contraire, toutes mes copines te groupissent* —et tu le sais coquin ! —, mais cet atelier de désaliénation androcratique est exclusivement féminin « .


Categories: 0-préférés, V | Add a Comment

En être et le montrer. ─  » Oui Moïse, c’est toi que j’ai élu, mais pas pour aller viper chez les rupins. C’est auprès des petits, des sans-voix, des sans-terres que je te veux. « 


Categories: 0-préférés, T | Add a Comment

Tout détruire sur son passage. ─ Plutôt amène au quotidien, Renée pouvait tsunamir si l’on s’avisait de toucher à son Jason.


Categories: A | 1 Comment

Agir en mâle dominant, juste parce que l’on a une belle ceinture abdominale. ─ Ayant lu sur le forum de mytric que les femmes n’étaient pas attachées au physic, Jordan, chômeur sympathic et célibataire diabétic, n’essayait plus d’abdominer, il se concentrait sur son âme qu’il tâchait d’élever, son esprit qu’il s’évertuait à affiner et son [...]


Categories: 0-préférés, P | Add a Comment

Apporter une plus-value. ─ Jordan, déjà quadra quoique toujours sans emploi, cherchait l’âme sœur. Sur le web, il était pilote de chasse et son pseudo était Albert-Jean : c’est vrai que ça pluvalait.


Categories: T | Add a Comment

Jouer aux courses de chevaux. ─ Bill, garçon doré repenti, avait abandonné NASDAQ et Dow Jones. Pas encore totalement sevré, il compensait en allant turfer : jamais plus d’une fois par semaine, mais jamais moins de dix dollars. [A été préféré à « pmuer » par trop dysphonique]


Categories: 0-préférés, S | 1 Comment

Reporter sans fixer de date. ─ Empêché par un colloque pluridisciplinaire et transplanétaire sur la taxinomie systémique des verbes à gérer en période de surproduction, David Hub avait dû sinédier la remise de son rapport aux Académiciens encore vivants.


Categories: F | 1 Comment

Partir en vacances en ferry boat. ─ « Lundi, c’est férié. T’es fou si tu t’en fiches, t’as faux si tu fais rien. Il te faut ferryer jusqu’aux Féroé. Ça c’est fort ! ». Le département stratégie marketing de la compagnie Féerry-channel venait d’embaucher un nouveau communiquant.


Categories: M | Add a Comment

Subir une reconfiguration faciale suite à des coups ciblés, violents et répétés, œil au beurre noir, lèvres turgescées* nez défoncé… ─ Mon Kévin, je t’ai déjà dit de ne plus jouer au rugby. Regarde comme tu as métamorphlé. Rejoins-nous plutôt sur face book ; c’est convivial, on reste in touch, mais sans se toucher dieu [...]


Categories: 0-préférés, M | 6 Comments

S’excuser platement. Syn. sorryr. ─ Il avait tenu des propos si durs envers Constance que, dès le lendemain, il méaculpa.


Categories: S | Add a Comment

Faire dans le fastueux, l’opulent. ─ 25 bouteilles de Champagne, 3 cochons de lait farcis aux bichiques, plus Maëva, Lula et Nirvana pour le week-end, soit 15 538 € de notes de frais. David Hub, unique salarié de l’Académie DVQM, en avait presque fini avec le début de la lettre B. Sardanapalant comme un trader [...]


Categories: L | Add a Comment

Exercer une influence, faire pression, pour obtenir ou infléchir une décision. ─ Jason, il est inutile d’envoyer tes copains lobbyer, j’ai pris ma décision, tu canaperas* pendant un mois, trancha Renée, sans nuance, sans pitié, sans appel.


Categories: E | Add a Comment

Appartenir à l’establishment, le servir et le protéger. Syn. nomenklaturer*. ─ Durant son adolescence, Nikolas avait profité des rallyes versaillais pour blinder son carnet d’adresses : « j’establische, aimait-il à dire, sans que l’on ait jamais su s’il imitait l’accent de Conchita ou s’il essayait d’angliciser ».


Categories: E | 1 Comment

Sortir et, le plus souvent, faire sortir quelqu’un. ─ Conchita rêvait de voir de près Nadal, si possible dans les vestiaires. Croyant pouvoir se faire passer pour l’épouse de Gasquet, elle avait travaillé dur à franciser son accent lisboète. Elle se fit exiter dès le premier passage de sécurité.


Categories: 0-préférés, M | 3 Comments

Recourir à la force. ─ Conchita rêvait de voir Cannes du haut de l’escalier rouge. Maquillant son natal accent portugais, elle avait cru pouvoir se faire passer pour Pénélope. Quoique dignement, on la manumilitarit vers la sortie.


Categories: 0-préférés, K | 1 Comment

Étaler son mauvais goût. ─ « Mon chou, lâcha tendrement Constance, la casquette avec ton loden, ça kitsche vraiment ». Kévin, toujours désireux de faire plaisir, remit sa casquette à l’endroit.


Categories: 0-préférés, C | 3 Comments

Faire connaître publiquement son homosexualité ou son adhésion au Modem. ─ François B. avait décomplexé ceux qui en étaient, comme lui : tous comoutaient avec fierté et militantisme.


Categories: C | 1 Comment

1. Nettoyer l’hôpital privé afin de lutter contre les maladies du public. 2. Par ext. privatiser pour faciliter le nettoyage d’argent sale. ─ « On va encore se faire cleaniquer avec leur modernisation de l’hôpital », Roselyne B., aide-soignante cégétiste.


Categories: S | Add a Comment

Souffrir d’un abcès tuberculeux. Pop. avoir les glandes. ─ Kévin mon bel époux, cesse de jurer, ne dis plus : «Fait chier, j’ai les boules», essaie plutôt : «Dieu que ça scrofule», proposa Constance, consciente de sa mission civilisatrice.


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Résulter nécessairement. ─  » Plus vous travaillez moins et moins vous gagnez plus, ça ipsofacte « , asséna le petit Nikolas, plus doué en gestion qu’en littérature.


Categories: 0-préférés, T | 1 Comment

Se sentir bien, être en phase à trois. ─ « Tu sais mon Jason, j’aime bien quand tu invites ton copain Jordan, on triphase vraiment », gloussa Renée. [Note de l'auteur : triphaser à trois est un pléonasme, à deux c’est un solécisme, à quatre un court-circuit.]


Categories: 0-préférés, E | Add a Comment

Créer à partir de rien. ─ « Tu n’étais rien et tu es tout, mon beau Kévin ! Je t’ai exnihilé, désinhibé et réindexé. Et ne me dis pas que tu es ma chose, tu es mon collaborateur existentiel », trancha Constance.


Categories: 0-préférés, E | Add a Comment

Remplacer par quelque chose de moins bien. ─ « Mon pauvre Dylan, tu touches le fond, si je te mets dehors et te remplace, peu de risque d’ersatzer : plus nul que toi, ça n’existe pas », cingla Cindy qui savait être efficace.


Categories: B | Add a Comment

Toujours approuver, sans jamais contester ; ouir* docilement voire servilement. ─ Non, je ne béniwiwis pas, j’empâtis*. Mais je comprends votre méprise : la soumission porte le masque, parfois, de la compassion, papauta* Kévin. [Rem. Peut aussi s’orthographier béniouiouir]


Categories: S | Add a Comment

Ne pas donner suite. ─ Encore très amoureux de Constance, Nikolas lui écrivit la veille de son mariage avec Clara, « si tu reviens, j’annule tout ». Constance sansuita.


Categories: E | 2 Comments

Signaler les fautes ou coquilles dans un manuscrit. ─ David Hub était parti en octobre 1951, missionné par l’Académie DVQM, pour errater son fameux dictionnaire. Il réapparut en juin 2010, frais comme un gardon, vert comme un ado. On lui pardonna ses notes de frais exorbitantes car il avait pratiquement achevé la lettre B.


Categories: M | Add a Comment

Parler ou agir comme un maître, souvent ironique. Syn. profer*.─ Moïse fut un adolescent timide, taciturne et empoté. Suite à une panne de rasoir, il se laissa pousser la barbe. Alors, caché derrière, et à 20 ans à peine, il prit de l’assurance et se mit à magistrer avec audace comme un prophète inspiré.


Categories: E | Add a Comment

Travailler à nettoyer les tombes. ─ Au lieu d’oiser* comme un banc public, Kévin, va donc épitaffer grand-mère. Change l’eau des chrysanthèmes et efface les graffitis.


Categories: 0-préférés, C | 4 Comments

Désirer à la façon d’un ange, flécher le chemin de l’amour. ─ Cupidon réajusta sa flèche dans son carquois et partit au Bois cupider des humains.


Categories: E | Add a Comment

Faire preuve d’éloquence. ─ Moïse, je n’ai jamais dit que tu n’éloquais pas, mais tu es meilleur à l’écrit. Et puis, va réviser tes tables.


Categories: T | Add a Comment

Avoir le visage en forme de drôle de trombine. ─ Pas sûr que ça passera comme photo d’identité Cindy, avec ta crête et ton piercing, tu trombines trop.


Categories: T | Add a Comment

Rendre les choses banales ou grossières. ─ Avant j’étais nul, je trivialisais tout, fallait que je détruise ou que je souille. Et puis Constance m’a appris à m’aimer et me respecter. Depuis je rayonne.


Categories: R | Add a Comment

Reposer en paix, par exemple après à une glissade fatale. ─ Bravo Kévin, couché à 22 h, levé à 13 h. Tu t’entraînes à riper dignement, sardonisa Constance, avec peu d’élégance. [Rem. Att. à la formule «riper en paix» qui allitère* mais pléonasme*]


Categories: D | Add a Comment

Faire ou réussir du premier coup. — À l’issue de son audition à l’Opéra de Paris, Jordan savait qu’il ne dembléerait peut-être pas. Il répétait : « un métier, c’est comme une femme, faut se méfier des coups de foudre ». Quadragénaire et chômeur, il était aussi célibataire et sympathique, il lui arrivait de pousser [...]


Categories: T | Add a Comment

Connaître une suite d’aventures plus ou moins désagréables. — Ma Renée, faut pas te fâcher, je te promets, j’ai tribulé toute la nuit. Moi je voulais rentrer à la maison, mais une extraterrestre s’est acharnée sur ma pauvre et vulnérable personne. Ça a rocambolé* jusqu’à l’aube. Je vais porter plainte.


Categories: 0-préférés, R | Add a Comment

Connaître des péripéties invraisemblables. Syn. : tribuler. — « C’est pas ce que tu crois, risqua Jason, ça a vraiment rocambolé hier. Zahia et Lula m’ont kidnappé, séquestré toute la nuit à l’hôtel, forcé à boire du champagne et torturé sexuellement. Je vais porter plainte ! »


Categories: T | Add a Comment

Préparer un plat à base de tripes. Par ext., et confusion avec ripailler, manger vitement, salement et avec excès. — Constance était assez fière de son travail d’acculturation. Désormais, Kévin, son époux, subjonctivait avec aisance, faisait pipi assis et avait résilié son abonnement à l’Huma. Il restait juste à lui apprendre à ne pas séjourner au [...]


Categories: E | Add a Comment

Consommer du méthylène dioxymétamphétamine. Par ext. admirer et s’émerveiller, sans raison et durablement, le tout avec un généreux sourire. − C’est à cause de ton bulletin scolaire ou du repas chez tante Josette que tu t’ecstasies Jordan ? ironisa bêtement son père. [Rem. Il est conseillé de faire le jeu de mot à l’écrit.]


Categories: 0-préférés, T | Add a Comment

Sexer à trois. Par ext. : faire quelque chose à trois. — « Je n’ai jamais beaucoup aimé trioler confessa Constance : aux échecs ça fait trop, à la belote pas assez », continua-t-elle, non sans malice.


Categories: A | Add a Comment

Convenir, être ad hoc. − Je sais que tu aimes le cinéma Moïse, mais ce n’est pas toi qui joueras Fanfan la Tulipe à la fête de l’école, tu n’adhoques vraiment pas. Je te trouverai un autre rôle mon fils.


Categories: R | Add a Comment

Se contenter des restes. − La crise avait imposé quelques sacrifices : Dylan rogatonnait chichement, changeait moins souvent de sous-vêtements et n’achetait plus de livre ; en revanche, il n’avait pu se passer de son loto hebdomadaire. Il est vrai qu’un slip propre n’a jamais rapporté gros.


Categories: H | Add a Comment

Agir de façon bizarre, extravaguer. — Cindy avait toujours eu un petit côté artiste, mais son combat contre la grisaille et la muséification était politique : elle hurluberluait par militantisme.


Categories: G | Add a Comment

Se comporter comme un gamin. Syn adolescer — Les trentenaires ne gaminent pas encore, ils sont gamins ; les sexagénaires, ne gaminent plus, pas de temps à perdre. Entre illusion et nostalgie, les quadra-quinquas gaminent grave ; ils sont le cœur de cible des vendeurs de jeans et des motos puissantes.


Categories: S | Add a Comment

Manquer d’honnêteté dans l’expression de ses sentiments. — Constance et Kévin s’étaient promis de ne jamais se sentimentir. Du coup, ils ne parlaient que politique, métaphysique et mécanique quantique.


Categories: F | Add a Comment

Tr. Insulter quelqu’un, le traiter avec mépris. — Fou amoureux, le voisin de Constance avait tout essayé ; fleurs des champs, dîner gingembré, assistance technique, petit mot sous la porte… en désespoir de cause, il s’était mis à la faquiner − « maraude, faquine, friponne, gredine, diablesse… » − ce qui n’alla pas sans l’exciter, la [...]


Categories: E | Add a Comment

intr. Être excessif, à un point tel qu’il faut cesser. — Généreuse et parfumée, coquine et enivrante, Constance savait aller très loin dans la séduction sans jamais excesser, au grand dam de certains.


Categories: F | Add a Comment

Faire preuve de légèreté et de frivolité. — Dylan, bientôt 40 ans et tu farfades comme un gamin. Il est temps de te trouver un vrai métier, une jolie femme et une voiture fiable.


Categories: T | Add a Comment

Maculer les murs de graffs fraisoïdes À la recherche d’une signature et d’un public, Dylan taggadait inlassablement murs, panneaux, portes, abribus… Son coup de génie avait été le choix de la couleur : vert pomme.


Categories: P | Add a Comment

Détenir les pleins pouvoirs. — Outragé à la maison, brisé au stade, martyrisé au bureau, mais libéré au bac à sable, Jason y plénipotentait pour la plus grande satisfaction des jeunes mamans, soulagées de déléguer − le temps d’aller ciner − leur symbolique autorité parentale.


Categories: G | Add a Comment

tr. Gribouiller le paysage en le zébrant de grillage. — Fasciné par Buren et décidé enfin à faire quelque chose de sa vie, Dylan s’essaya au garden art. Maillant du double torsion blanc et noir, il gribouillagea le jardin de ses beaux-parents.


Categories: C | Add a Comment

intr. Prendre un congé. — De retour de vacances épuisantes, Kévin, de nature dolente, congéa une petite semaine supplémentaire.


Categories: D | 1 Comment

intr. Écrire de façon courante et quotidienne sur son journal intime. — Jason diarait depuis sa première enfance. Il en avait noirci du papier. Ce n’était pas toujours d’une très bonne tenue, mais le flux sourdait, ininterrompu.


Categories: 0-préférés, P | Add a Comment

Raimer ses ex. — En dépit de la violence de ses ruptures, Constance philexait inexorablement. À la seconde même où l’exclu de son cœur refermait la porte, il redevait son doudou, son chouchou, son trognon.


Categories: B | Add a Comment

S’enrouler les cheveux afin de les faire friser. — J’ai changé de look annonça Cindy, j’en avais assez de bigoudir tous les vendredis soirs, je me suis fait une crête iroquoise.


Categories: C | Add a Comment

Véhiculer des commérages d’hommes, souvent lourds et à connotation sexuelle. — Ma Renée, ne les écoute pas, ils concupiscent et sont jaloux, ils compèrent dès que je te compare à leur compagne. T’es mon Eddy Merckx.


Categories: C | Add a Comment

Se rétablir lentement pendant une période plus ou moins longue marquée par une fatigue intense. — Tu vas trouver que six mois pour convalescer d’un rhume c’est long, mais c’est pour prévenir les rechutes qui nous handicaperaient durablement, râla Dylan, canapant douloureusement.


Categories: 0-préférés, G | Add a Comment

Méd. Tomber gravement enceinte. Pop. : cloquer velu. — Pour la septième fois en huit ans, Marie-Bénédicte gravidait. Albert-Jean était aux anges : l’équipe paroissiale de hanball serait bientôt au complet.


Categories: B | Add a Comment

Témoigner d’une fausse et excessive dévotion. Syn. dévoter*, tartuffer. — Moïse enlève l’autocollant «I ♥ Yahvé» de ton Audi et va m’écrire dix fois, je ne bigoterai pas.


Categories: 0-préférés, B | Add a Comment

S’enrouler les cheveux afin de les faire friser. — « J’ai changé de look annonça Cindy, j’en avais assez de bigoudir tous les vendredis soir, je me suis fait une crête iroquoise. »


Categories: B | Add a Comment

Faire un bilan annuel. — Trois semaines déjà, ma Renée, c’est un peu tôt pour bilanner. Suis pas comptable, mais pour moi, t’as la colonne crédit qui sature !


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Avoir une très vilaine poussée de très vilains points noirs. Peu différent, en substance, d’acnéer*. — Dylan junior avait tout connu : voix de fausset, maladresse, appareil dentaire, échec scolaire, TS, substances illicites… Il avait juste oublié de comédonner.


Categories: 0-préférés, I | Add a Comment

Disconvenir, être déplacé, inopportuner. — « Du patchouli sur ta crête punk, tu incongrues Cindy. »


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Toucher son voisin, syn. adjacer. — Oh mon doux Jason, comme j’aime que tu contigues, surtout quand tu rugues, râla Renée. [Rem. Prononciation flottante, comme pour «arguer». L’ordre et la tradition voudraient − mais rien n’empêche d’anarchier* − que l’on prononçât toujours le u ; on pourrait matérialiser cela par l’usage d’un tréma, «contigüer»]


Categories: B | Add a Comment

Marquer très régulièrement le tempo à l’aide de bruits d’intestin, de raclements de gorge, de claquements de glotte et autres sons inarticulés. — Tes mélopées nocturnes sont charmantes, ironisa Irène, pourrais-tu au moins borborythmer ?


Categories: E | Add a Comment

Parler sur un ton doctoral, comme du haut d’une chaire. À rapprocher de profer. — Doté d’un bel organe, Moïse excathédrait infatigablement. Avec ou sans public, sans jamais baisser le son, tel un prophète inspiré.


Categories: B | Add a Comment

Pop. 1. Manger de la viande. Syn. barbaquer*. 2. Avoir du ventre. — Constance levait toujours le petit doigt quand elle buvait son thé (du Lapsang Souchong exclusivement). En revanche, elle ripaillait comme une truie dès qu’elle bidochait (de la tête de veau surtout),


Categories: 0-préférés, I | 2 Comments

Lâcher les vannes. — « Vivez ô ma Renée, n’attendez à demain. Vous incontinerez, serez sèche, raide et ratche. Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie » [Jason, poëte françois méconnu]


Categories: J | Add a Comment

Stricto sensu, prier avec ferveur dans un vif élan inspiré. Lato sensu, s’exprimer avec ardeur et exaltation. — Ah mon Jason, comme tu jacules avec foi et lyrisme, ce jaillissement poétique me transperce et m’emporte.


Categories: P | Add a Comment

Se rabattre sur un expédient, faute de mieux. — Eco-consommateur et alter-citoyen, Dylan ne pis-allait pas, il décroissait volontairement. [Rem. Voilà peut-être l’occasion de remettre le verbe « aller », qui désespère les étrangers, sur le droit chemin de la conjugaison régulière, je pis-alle et non je pis-vais, je pis-allerai et non je pis-irai. Quoique !]


Categories: 0-préférés, S | Add a Comment

Remplir ses devoirs en méticulant les règles. — « Moïse, l’Ave Maria comme klaxon, tu scrupules mon fils. Ton Audi te conduira tout droit à Saint-Pierre. »


Categories: N | Add a Comment

Méd. Être victime d’une fureur de l’utérus ou d’une inflammation de la matrice. Sens courant, se dit d’une femme qui a de gros besoins sexuels. — Dix ans passés à la Légion d’honneur, puis trois tours du monde en solitaire sans escale n’y avaient rien fait. Constance qui savait être tendre et délicate le jour, nymphomanait [...]


Categories: P | Add a Comment

Chercher à convertir avec beaucoup (trop) de zèle. — Momo prosélyta avec efficacité et convertit jusqu’au dernier joueur : la fédération locale de tarot disparut au profit du club de bridge qui décupla le nombre d’inscrits.


Categories: D | Add a Comment

Témoigner d’une grande dévotion, le plus souvent de façon ostentatoire et hypocrite. — Moïse, dévoter sincèrement c’est dévoter discrètement : les phares de ton Audi en forme de croix, c’est excessif et dangereux de surcroît.


Categories: 0-préférés, A | Add a Comment

Présenter simultanément deux sentiments contradictoires. —  » C’est pas que je dubite mais j’ambivaux : je te haime « , expliqua Cindy, non sans une troublante logique.


Categories: A | Add a Comment

Utiliser un clavier aux normes européennes. — Non mademoiselle, les courriers du patron ne sont pas envoyés par SMS, ici vous azertyerez si vous voulez que votre CDD soit reconduit.


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Commettre une contrepèterie. Syn. : antistropher* — Contrepétant malgré lui, quoique non sans talent, David Hub avait échoué à l’agrégation de grammaire : les verbes à gérer étaient devenus des « verges à béret ».


Categories: 0-préférés, C | Add a Comment

Raconter des balivernes. —  » Donc cette chose dans ton lit était un être mystérieux venu d’une autre planète. Dis donc Jason, tu crois pouvoir coquecigruer impunément pendant longtemps. On verra demain, ce soir tu canapes*. « 


Categories: 0-préférés, A | Add a Comment

Refuser l’autorité ou le pouvoir. — Sous des dehors de bourgeoise docile et de citoyenne exemplaire, Constance anarchiait activement : saboter les toilettes des premières classes des TGV était sa spécialité.