DICTIONNAIRE DES VERBES QUI MANQUENT
Blog participatif de l'académie éponyme

Manger dans une barquette (en polystyrène, en plastique…). —  » Le temps échoit et nul ne saurait baffrer aussi vitement une dodue poularde. Amis, camarades, à défaut, barquettons ! » [Jean-Pierre Rabelais in Gargantuel]


Categories: B, Vernaculaires | Add a Comment

— Qu’est ce que vous faîtes ce week-end? — On ira sans doute boucancanoter dimanche matin [Var. plus chic avec PLANCHALIZER]


Categories: B, Vernaculaires | Add a Comment

[Déf. Pleuvoir plusieurs fois par jour.] Dans cette région il bretagnait généralement que l’hiver. Le printemps lui méditéranéait souvent.


Categories: E, Vernaculaires | 1 Comment

Faire une poussée de croissance (vernaculaire, zones tropicales humides). — À douze ans, Eglantine s’empapaya brusquement, sa tête perça la mer des nuages. Enfin la paix ! Le monde du dessous ne remarquait que la taille 40 de ses pieds, elle pouvait désormais rêver à grandes enjambées.


Categories: G, Vernaculaires | Add a Comment

Epier par-dessus son mur (Réunion). — Chaque jour, Reine-May guétalissait le bel Ali qui partait aux halles vendre ses poulets hallal.


Categories: M, Vernaculaires | 1 Comment

Déf. : aller passer ses vacances au Club Méd, à la Martinique. Étym. trompeuse : vient de Martine (GO martiniquaise célèbre dans les années 70) et non pas de Martini, peu consommé outre Atlantique). Profitant de promotions avantageuses, il allait très régulièrement martiniquer en septembre. N.B. On généralise parfois, fautivement à toutes les Antilles, alors [...]


Mettre cinquante ans pour écrire un dictionnaire, en mourant souvent. — Les administrateurs de ce site ne risquent pas de quaicontir, ils sont jeunes et pleins d’allant.


Categories: Q, Vernaculaires | 6 Comments

Faire pleurer sa race à l’Académie Française. Dans le seul but de quaicontrir, Constance truffa son roman de verbes qui manquent. (puisque Quaicontir est resté accroché au mur, je tente celui-là)


Categories: T, Vernaculaires | 2 Comments

Vernaculaire réunionnais. Réduire son temps de trajet automobile des deux tiers en profitant d’une vue superbe sur l’éternité océane pour 1, 4 milliard d’euros. — Depuis qu’il tamarine, Heinrich n’a plus l’excuse des embouteillages pour faire traîner son petit déjeuner et arriver en retard au boulot.


Categories: T, Vernaculaires | Add a Comment

Courir le guilledou (Réunion) — Jean-René tantina tant et plus jusqu’à la trentaine. Puis il se maria et eut beaucoup d’ennuis. Trop tentantes, les tantines a ter la !


Categories: V, Vernaculaires | 3 Comments

Origine : 20ème siècle, séjourner à Venise une nuit de noce ou tout autre séjour amoureux. Par ext. : Passer un séjour dédié à l’amour et au chérissement de l’être aimé. Exemple : J’ai emmené Constance veniser deux semaines à l’hôtel des Canonniers. (Nuance : bateaumoucher sur une longue durée)


Prendre un « zémidjan » (un zémidjan, chez moi , au Bénin désigne celui là qui, à moto, fait déplacer des clients pour les amener à leur destination et ceci contre une somme que les deux parties se fixent).