DICTIONNAIRE DES VERBES QUI MANQUENT
Blog participatif de l'académie éponyme
La Charte d’insertion

Chers visiteurs

Votre verbe est là, devant vous, prêt à être soumis à l’arbitraire d’un comité anonyme. Nous vous le clamons : n’ayez pas peur. Derrière cet écran, des coeurs battent et ne demandent qu’à pousser des « ho » et des « ah » devant vos trouvailles. Si vous caressez l’espoir d’un morceau du carrelage de la page d’accueil de ce site, voici quelques principes de base à suivre qui s’enrichirons de nombreuses exceptions.

Le Comité directeur décide de provisoirer ce qui suit.

Les contributeurs s’attacheront à  :

LA CONCISION
Votre verbe remplace une expression en  raccourcissant la phrase.

LA CLARTÉ
A la simple lecture de l’infinitif, le sens doit surgir ou une image se former avant même de lire le texte d’exemple.

L’UNIVERSALITÉ
Restez ouverts à tous en évitant les régionalismes, les termes techniques ou [les noms propres].
16/01/2011 : L’utilisation des noms propres est autorisée par conclave ordinaire l’Académie, en l’absence du Doyen empêché.

L’ÉVIDENCE
Une fois lu, chacun doit penser que ce verbe a toujours existé et qu’il pourrait l’utiliser.

LA NOUVEAUTÉ
Le verbe ne doit pas apparaître dans le dictionnaire du français normal. Il est possible de nonobster d’un sens nouveau pour un terme rare ou un hapax.

Ils éviteront :

LES VERBES QUI NE MANQUENT PAS
Vérifiez dans un dictionnaire que votre verbe n’existe pas déjà.

LES VERBES POUR NE RIEN DIRE
Nous sommes entourés de tant de vacuités qu’il n’est besoin d’y rajouter.

LES NOMS PROPRES
L’histoire, les médias, nos entourages personnels sont si encombrés des personnalités à verbo-patronymiser que notre serveur n’y survivrait pas.

LES JARGONS : TECHNIQUES / RÉGIONAUX…
Il ne s’agit pas ici de brandir des particularismes mais d’affirmer une communauté d’esprit.

Pour servir, valoir, faire ce que de droit.
Le Comité directeur